A Queer Ballroom for Hot Bodies of the Future (tout est dans le titre)

A l’initiative du musicien Gérald Kurdian, FGO-Barbara accueillera samedi 3 juin A Queer Ballroom for Hot Bodies of the Future, un évènement au nom aussi long que sa programmation est coole.

Un délicieux bestiaire queer

Cette « journée d’amour pour les révolutions queer », selon les mots de ses organisateur.ices, a pour vocation de « mettre à l’honneur celles et ceux qui électrisent les corps, les désirs, les utopies politiques et les joies collectives ». 

Elle s’annonce surtout comme un délicieux bestiaire, un rassemblement incontournable de « gender-benders, éco-sexuels, féministes, afro-futuristes, sorcières, faeries, fétichistes, lesbiennes, gays, bi, trans, cyborgs, non-binaires, poly-sexuels, party animals et autres créatures du futur dans l’idée d’un partage d’expériences joyeuses et subversives ». Un moment militant, électrique et merveilleusement bordélique pour se frictionner en famille.

Un joyeux bordel pluridisciplinaire

Films, discussions, concerts, performances et clubbing sont prévus pour tous ces corps en ébullition. Au programme, plein de personnes qu’on apprécie et qu’on a hâte de retrouver.

On notera avec plaisir (et en vrac) la présence de Jésus La Vidange, qui figurait d’ailleurs dans notre websérie Moi Président(e) ; de Tarek Lakhrissi, dont on a pu apprécier le film diaspora/situations lors de la Queer Week ; de Camille Ducellier, notre artiste-sorcière préférée ; de Quentin Dubois, qu’on a pu entendre parler d’anus et de révolution (oui oui) lors du colloque Mutantes/Vampires, ainsi que de VIKKEN, DJ star des soirées queers parisiennes.

Retrouvez tout le programme par ici, et surtout rendez-vous là-bas. Ca va frotter sévère.

Laisser un commentaire