Collectif MU – ITW

Tout le monde en parle : cet été the place to be, c’est la Station – Gare des Mines. Le collectif MU n’a pas hésité une seconde et occupe les lieux jusqu’au 23 octobre prochain. Ce studio de création qui avait transformé un garage de la Goutte d’Or à partir de 2012 ne recule devant rien et a répondu à l’appel de la SNCF. Pari tenu puisque le collectif MU lance le 21 juillet son Garage MU Festival, clin d’œil à cette période à  la Goutte d’Or à la programmation pointue. Rencontre.

Le Collectif MU a investi un nouveau lieu cette année, vous pouvez nous parler un peu de la Station- Gare des Mines?
La Station est ouverte depuis le 10 juin, et c’est l’occasion pour MU d’accueillir dans un espace plus vaste que d’habitude, beaucoup des initiatives et des énergies qui animent le collectif et son entourage. Donc c’est un lieu de fête avant tout pour le public, avec beaucoup de concerts, de soirées, et c’est aussi pour nous un lieu d’expérimentation où l’on peut entreprendre des démarches plus souterraines, qui se révéleront au grand jour bientôt… L’idée est d’ouvrir au maximum le lieu sur de nouvelles démarches, avec bientôt des projections, on l’espère des expositions, et tout un tas d’activités pour les gens qui ont la gentillesse de venir nous voir.

SLJ1

Le festival Garage Mu Festival à la Station commence demain. De quoi s’agit-il?
C’était l’idée de faire un clin d’œil à notre bastion de la Goutte d’Or, où nous avons appris beaucoup, rencontré beaucoup d’artistes hyper pertinents, accueilli des projets un peu fous… Donc, concentrer sur quatre jours ce qui a fait l’intensité de cet endroit, avec des choix musicaux très marqués, des groupes avec des démarches plutôt DIY, des formations qui brassent les genres…

Les tarifs sont abordables, le lieu est original, hors de Paris, il y a
 des croisières… elle est en train de changer, notre façon de faire la fête ?
On essaye de la changer, du moins ! Mais oui il y a une concentration de plus en plus vive de nouvelles propositions, et on est assez content d’en faire parti. Ce n’est pas forcément réinventer la pluie, mais faire tout cela, les concerts, l’accueil du public, avec peut-être un supplément d’âme ou de quelque chose… Ça nous met peut-être dans l’alternative mais on sait que les gens qui viennent chez nous sont en général contents d’être venus. C’est une démarche que l’on entretient fièrement depuis le Garage MU et que l’on suit avec nos divers festivals depuis. La Station marque d’une certaine manière l’apothéose de cette démarche pour nous, mais on a plein de choses à essayer encore !

SLJ3

Des coups de cœur de la programmation ?
C’est pas pour être faux cul, mais tous les groupes sont plutôt des coups de cœur… L’idée avec ce festival, c’était de réunir à La Station tous les gens qui nous ont marqué depuis 2012 au Garage MU, donc il y a quelques têtes connues qu’on a beaucoup apprécié faire venir chez nous, accompagnés de nouvelles recrues qui nous semblaient en tout point correspondre à l’esprit que l’on voulait transmettre avec ce festival…

Quels sont les collectifs parisiens dont vous vous sentez proches ?
Ils sont très proches de nous en ce moment : les Hydropathes, qui nous filent un sacré coup de main à La Station, tous les jours, et ce depuis l’aménagement du lieu ! Il y en a plein d’autres, dans des tas de pratiques différentes (de l’organisation de soirée au curating dans l’art ou la vidéo…) ce serait un peu difficile d’en citer quelques uns mais on vexerait tous les autres, alors…

SLJ 2

Et la traditionnelle question finale, qu’est-ce que vous cherchez Sous La Jupe ?
Un briquet !

garage-mu-festival-la-station

Garage MU Festival, du 21 au 24 juillet, à la Station Gare des Mines, 29, avenue de la Porte d’Aubervilliers, 75018 Paris

Event Facebook : https://www.facebook.com/events/1068777123215486/

Plus d’infos : http://lastation.paris/

Crédit photos : Julien Gawor