Sang Rancune #2 « festival militant et festif. La santé gynéco d’un point de vue queer féministe et intersectionnel »

Après le succès de la première édition, le festival militant Sang Rancune revient le samedi 16 novembre !

Ateliers, conférences, projections, dj set, zinefair, stands de tatouages… Cette année, la programmation est encore plus engagée et militante; axée autour de trois thèmes :

  • les violences gynécologiques,
  • l’éducation à la santé sexuelle
  • l’influence du patriarcat sur les hormones.
Make feminism great again – Sang Rancune #1
Photo : Gaëlle Matata

Autant de thématiques qui seront abordées par Françoise Vergès (politologue et militante décoloniale – autrice de Un féminisme décolonial), Élise Thiébaut (journaliste et autrice de Ceci est Mon sang), Giovanna Rincon (Militante et directrice de l’association Acceptess-T), Jack Parker (journaliste et autrice féministe -blog Passion Menstrues), Diane Saint-Réquier (fondatrice de Sexy Soucis)

L’affiche de Sang Rancune

Entretien EXCLUSIF avec Fanny Godebarge – fondatrice de Cyclique et Directrice de Sang Rancune et Lili Fasnacht – Coordinatrice du festival

Quelle sont les nouveautés et différences par rapport à la première édition ?

Fanny : « Après le succès de l’année dernière, on s’est dit que ce serait bien de refaire une nouvelle édition. L’année dernière, on a eu 1000 personnes entre midi et 20h et on s’attendait à moitié moins. Il n’y a pas ou peu d’événements  identifiés autour de la thématique de la santé – féministe queer inclusif – c’était l’occasion de rempiler sur une deuxième édition qui est plus ambitieuse sur la programmation et sur les réflexions. L’année dernière, on a proposé des sujets un peu plus généralistes sur les règles et la santé gynéco. Là on a vraiment réfléchi aux parcours de santé qui nous sont proposés car on pense que ce sont des réflexions importantes à apporter à notre public qui est toujours le même que l’année dernière, c’est le public de Clean Your Cup, qui a évolué en Cyclique et qui est à l’origine du festival. C’est un projet qui parle de santé gynéco d’un point de vue queer féministe et intersectionnel et non pas d’un point de vue supra essentialiste, féminin etc. »

Corps des femmes et capitalisme – Sang Rancune le 16 novembre 2019

L’année passée, le festival avait eu lieu au Point éphémère, pourquoi avoir choisi la Grande Surface cette année ?

Fanny : « La grande surface c’est plus central. On a vraiment des espaces délimités et on a le double de places. »

Lili : « L’année dernière on avait les conférences au même endroit où étaient les stands, ce n’était pas très pratiques. Il y a 3 salles à la Grande Surface : la salle de conférence, le marché des règles, les ateliers, les tatous seront au calme également, c’est beaucoup mieux.«

Fanny : « On a aussi choisi la Grande Surface parce que c’est un lieu festif, on veut aussi faire la fête et pas foutre le seum à tout le monde avec nos histoires de règles même si c’est important et qu’à aucun moment on est dans un délire de célébrer les règles – le féminin etc. Mais décrystaliser nos angoisses du quotidien, et proposer un événement autour de la santé gynéco qui se positionne comme féministe intersectionnel radical avec des artistes comme Leslie Barbara Butch, Sophie Morello, la chorale féministe Hot Bodies… Ce sont des choses que l’on a pas pu faire l’année dernière parce que sang rancune #1 était un projet pilote… Comme Langue de luttes qui propose des ateliers cathartiques, sur les violences, en mixité choisie sans mec cis, et là il y aura une thématique sur la santé gynéco, les règles… »

Éducation à la santé sexuelle – Sang Rancune le 16 novembre

Lili : « c’est un festival féministe assez éclectique. Le public est très varié on a des petites filles par exemple. On trouvait ça important que toustes puissent se retrouver et partagent un moment où tout le monde se sent concerné. »

Fanny : « Oui, d’ailleurs sur la visibiltey, on a deux choses que l’on n’avait pas l’année dernière : toutes les conférences auront des interprètes LSF pour les personnes sourdes et malentendantes et il y a aussi un espace enfants, décolonial et féministe, avec Annette Davis et Astou qui sont deux afroféministes qui ont construits des ateliers bricolages, jeux, lectures, pour les 3 – 10 ans. »

Lili : « On veut vraiment être inclusives pour toustes et pédagogues. Cette année, on a également un quizz animé par Clémence Tru.«

Quelles seront les conférences proposées à Sang Rancune ?

Fanny : « Il y aura une première rencontre entre Françoise Vergès, féministe décoloniale antiraciste, et Élise Thiébaut, qui a beaucoup écrit sur les règles et qui vient de sortir un bouquin qui s’appelle Mes ancêtres les Gauloises, qui déconstruit le mythe du français de souche – elles vont confronter leurs expériences et leurs analyses socio-anthropologiques et questionner qu’est ce que le corps des femmes dans une construction capitaliste – ça va parler beaucoup de violences gynéco, avortements forcés, violences obstétricales. Puis une deuxième conférence sur l’éducation à la santé sexuelle avec Jack Parker, Giovanna Rincon, Diane Saint-Réquié et Audrey Taguet – femmes sourdes solidaires et citoyennes – on a spécialement aussi choisi nos modératrices et donc là ce sera la journaliste France Radio – France Culture Clémence Allezard » (NDLR : on adore Clémence). Et la dernière conférence ce sera sur hormones et patriarcat avec toutes les injonctions sur les corps des femmes cis et les personnes trans avec un utérus et sur les questions d’hormones dans le cas de l’endométriose par exemple avec Juliet Drouar – Modérée par Mounia El Kotni. Et après on enchaine sur les ateliers, le quizz, un gouter d’écoute et Louna qui propose un podcast sur les mecs trans et leur rapport à leurs règles. Puis après on enchainera avec des projections : 28 jours, Period. End of sentence, un documentaire autour de la précarité menstruelle. Le collectif les flux font un atelier d’auto-observation la veille, le vendredi.«

Hormones et patriarcat – Sang Rancune le 16 novembre

Vous parliez de marché des règles…

Fanny : « Oui, on aura plusieurs stands : Plim, Lunéale et Fempo pour tout ce qui est cup, culottes absorbantes, serviettes lavables etc. Mais aussi Acceptess-T, Sexy Soucis pour la prévention santé sexuelle… On aura aussi deux tatoueur.se.s présent.e.s toute la journée : Violent passion, et Wicked Clarence.

Et la musique à Sang Rancune ?

Fanny : « Et enfin on finira avec la musique avec Leslie Barbara Butch – qui travaille aussi au BAAM et Sophie Morello – star des gouines de la teuf. »

*INFOS PRATIQUES – Sang Rancune *

La Grande Surface, 24 Boulevard des Italiens, 75009 Paris

Veillée : Vendredi 15 novembre 19h : atelier avec Les flux

Festival : Samedi 16 novembre : 11h à 2h du matin.

Entrée à prix libre – 5 euros prix conseillé

Food toute la journée avec Putsch, traiteur vegan et féministe

Bar ouvert toute la journée

EVENT FACEBOOK

Doc Celio: Pollito Officiel de Renée Kotty