[ATELIER D’ECRITURE] « J’ai le corps fracassé en cinquante-huit morceaux… »

Temps de lecture : 1 minute

Lors du dernier atelier d’écriture, les participant.e.s ont écrit à partir de ce dessin de Quentin Zuttion qui a publié en août dernier sa nouvelle bande-dessinée Drosophilia.

J’ai le corps en fracassé en cinquante-huit morceaux
Cinquante-huit trous par lesquels je prends l’eau
Un filet d’eau qui s’écoule dans mes rigoles
Écoute je suis une mosaïque, une farandole
Une bête de foire bigarrée puis salie, ternie, oubliée
Un système de canalisation raté
Mon système sanguin a moisi
Ma chair est une pierre qui pourrit
J’ai des mouches dans ce qui était mon ventre
Je ne désire plus t’attendre

Je veux

Des fleurs de magnolias
Des pergolas en Sicile
Des verres de lait sucré
Sentir l’odeur de Cécile

Sentir les cinquante-huit parties de son corps qui la font rire
Toucher les cinquante-huit parties de son corps qui la font gémir
Aimer les cinquante-huit parties de son corps qui la font rougir

Des morceaux de gâteau
Des galets au fond de la rivière
Des frissons peau contre peau
Chasser les mouches dans la bruyère

Chasser les fuites d’eau
Entendre ses artères pulser
La regarder regarder un tableau.

Millepertuis

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.