La rentrée littéraire (de notre hiver) #3

Au chaud sous la couette, entre 7 stations de métro glaciales, voici quatre livres de papier à dévorer cet hiver. Au programme, du suspens à la Millenium, de la BD d’amour entre filles, de l’amour HIV et de l’amour de Nadia, jeune prodige roumaine du temps de Ceausescu. Beaucoup  d’émotions donc, histoire de bien commencer l’année.

Sélectionnés par la librairie L’ouvre boîte (Paris 10) nous espérons que ces livres raviront quelques-uns de vos instants.

 
Persona, Erik Axl Sund

Persona, Erik Axl Sund

On en a encore les doigts humides d’angoisse.
Parés à vous prendre une perche de trouille puissance 42 ?
D’un coté une flic un peu blasée par son travail, pas trop respectée par ses collègues et complètement inutile pour ses supérieurs. De l’autre, une psychologue, plutôt jolie qui fait la séance aux stars ratées de la télé réalité et prend son pied à écouter la vie de Victoria et celle d’un ancien gamin tueur de Sierra Leone.
Jusqu’au jour où on découvre le cadavre d’un gosse complètement desséché, pas loin d’une station de métro et dont tout le monde s’en soucie comme de la dernière pluie.
Les moments évoqués retracent le parcours des deux femmes, revisitant leur passé, celui des patients de la psy, leur quotidien, jusqu’à la rencontre et la mise en commun des informations. On en dit pas plus mais z’êtes pas au bout de vos surprises !
Le nouvelle trilogie en rouge et noir qui va mettre la pâté à Millenium !

 

 

 

 

 

L'astragale, de Anne-Caroline Pandolfo, Terkel RisbjergL’astragale, de Anne-Caroline Pandolfo, Terkel Risbjerg

Albertine Sarrazin est envoyée en prison dans les années 50 alors qu’elle n’est pas encore majeure. En cellule elle tombe amoureuse d’une détenue qui a bientôt fini sa peine. Folle d’amour pour elle, Albertine s’échappe une nuit de la prison pour la rejoindre à Paris mais se casse un os du pied appelé l’astragale en sautant par dessus le mur du pénitencier.
Blessée elle rencontre Julien, petite frappe qui va lui redonner une chance et avec qui elle profitera a fond de sa liberté.
Bande dessinée hommage à Albertine, de qualité et très respectueuse. Cette biographie poignante nous a complètement retournés. A votre tour !

 

 

 

pilulesbleuescoPilules Bleues, de Frederik Peeters

Témoignage poignant d’une rencontre amoureuse, de la construction d’un couple au tour d’une problématique : le HIV. Ni violon ni moral, mais des rires, des angoisses et parfois, des larmes.
F. Peeters fait preuve d’une sensibilité bouleversante et aborde un sujet difficile de la plus intelligente des manières. Un chef d’œuvre tout juste réédité, à lire absolument.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La petite communiste qui ne souriait jamais, de Lola LafonLa petite communiste qui ne souriait jamais, de Lola Lafon

Nadia Comaneci c’est un palmarès, des médailles d’or portées sur les plus hautes marches des podiums du monde entier. C’est une note, ce 10.00, une note parfaite jusqu’alors jamais attribuée. C’est un corps, celui d’une jeune fille de 13 ans, longiligne et sculpté pour la compétition, mais qui va se transformer en celui d’une femme avec sa biologie et ses angoisses. Nadia c’est aussi l’instrument d’un régime, un monument d’unification national dans la Roumanie de Ceausescu. Ce symbole qui battra l’URSS et ira gagner en terre capitaliste.
Lola Lafon nous livre Nadia à travers une écriture travaillée et une passion folle.

 

 

 

 

 

 

 

Sélection disponible chez L’ouvre boîte (dont nous recommandons la sélection et les conseils avisés en toutes circonstances).

20 Rue des Petites Ecuries

75010 Paris, France

Horaires : 11:00 – 20:00

Tél : 01 48 00 01 47

ouvre-boite-librairies

Laisser un commentaire