“Ne m’appelez pas monsieur appelez moi puissante” : poésie féministe

Nous vous avions déjà parlé de l’anthologie Je transporte des explosifs on les appelle des mots, Poésie & féminismes aux Etats-Unis.

Pendant la période du confinement, nous avons décidé de mettre en voix certains des poèmes de l’anthologie pour mettre un peu de poésie dans la morosité du quotidien.

Le quatrième poème est un poème de Kitty Tsui, une poétesse et activiste chinoise-américaine, lesbienne butch et championne de body-building. Le poème est intitulé “Ne m’appelez pas monsieur appelez-moi puissante” et est traduit par Oliv Zuretti & Meghan McNealy.

L’anthologie est publiée aux éditions Cambourakis que nous remercions de nous avoir donné l’autorisation de lire ces poèmes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.