OUTrans organise son premier vide-dressing

Temps de lecture : 5 minutes

Le dimanche 16 décembre, l’association OUTrans organise un vide dressing solidaire pour les personnes trans, non binaires, et allié.e.s. On a discuté avec Axel, un membre de l’asso, qui nous a expliqué les enjeux et l’importance de cet événement.

Vide dressing OUTrans
  • Pourquoi les vêtements ? C’est important les habits (et plus généralement l’apparence) pour un.e meuf/mectrans ou nb ?

Beaucoup de personnes trans changent de style vestimentaire au cours de leur transition, que ce soit pour renvoyer une image différente, pour mieux exprimer leur identité ou simplement car leurs vêtements ne leur vont plus parce que leur corps a changé au cours de leur transition. Le problème est qu’on néglige souvent l’impact financier que peut représenter de changer entièrement une garde-robe,surtout que les personnes trans sont souvent précaires à causes des nombreuses discriminations qu’elles subissent. De plus, suite à ce changement de garde-robe, beaucoup de personnes trans se retrouvent avec des tas de vêtements inutilisés qui pourraient être utiles à d’autres personnes.
Notre but est donc de créer un espace d’échange,convivial et bienveillant, afin que ce changement se passe au mieux. C’est un des principes fondateurs de l’association OUTrans : l’autosupport, c’est à dire l’entre-aide entre personnes trans.

  • D’où vous est venue cette idée ?

L’échange de vêtement entre personnes trans est quelque chose qui existe depuis très longtemps de manière informelle, que cela soit entre ami.e.s ou sur les réseaux sociaux. D’autres associations trans organisent déjà ce type d’événement en plus petit comité. De plus, cela a été une demande répétée de la part de membres et du public de notre association.

via GIPHY

  • Les cis peuvent aussi acheter des habits ?

L’événement est ouvert à toute personne qui respecte les règles qui ont été fixées, à savoir :
– Pas de jugement sur qui porte quel vêtement.
– Pas de remarques non sollicitées sur l’apparence.
– Les vêtements grande taille sont réservés aux personnes qui portent des grandes tailles, ils ne sont pas destinés à être utilisés comme simple tissu.
Les personnes cis peuvent venir acheter des vêtements aux stands ou nous faire des dons, mais la tenue de stand et les vêtements gratuits sont réservés aux personnes trans et non-binaires.

  • C’est dur de trouver des fringues qui correspondent à notre expression de genre quand on est trans ?

En plus de la difficulté de trouver des vêtements à la bonne taille, à cause d’une mauvaise coupe ou le fait qu’il est difficile de trouver des vêtements au-dessus du 44, le fait d’acheter des vêtements en magasin peut être une véritable épreuve. Les catégories hommes et femmes sont bien séparées, et chercher des vêtements dans un rayon qui ne correspond à notre apparence peut être source de stress.En effet, nous avons très régulièrement des retours de personnes trans qui nous expliquent que des vendeurs ou vendeuses se sont permis des remarques désobligeantes voire transphobes parce que la personne n’était soi-disant pas dans le bon rayon, pas avec le bon vêtement ou pas dans la bonne cabine d’essayage. 
Le but de notre événement est justement d’éviter ce stress afin que tout le monde puisse essayer tranquillement les vêtements souhaités, quel que soit le style.

  • Aujourd’hui, selon toi, qu’est ce qui ne va pas dans ce que propose l’industrie du vêtement mainstream ? Est-elle «réservée aux cis » ?

Je ne pense pas qu’elle soit « réservée aux cis », je pense qu’elle est réservée aux personnes qui rentrent dans les normes que cette industrie a elle-même créées. L’industrie du vêtement et de la mode nous impose sa vision irréaliste des genres et des corps, ce qui cause beaucoup de problèmes pour toute personne en dehors de ces normes. C’est-à-dire qu’il ne faut pas être trop gros, trop grand, trop handicapé, sinon il faut payer une petite fortune pour trouver des vêtements adaptés.

  • Concrètement, on peut s’attendre à quoi dimanche ?

Cette première édition est une expérimentation ! Nous avons réservé une salle au sous-sol mais nous n’avons pas beaucoup de matériel donc la majorité des exposants disposeront les vêtements au sol sur des couvertures. Pour le moment, nous avons une petite dizaine d’inscriptions pour la tenue des stands, et nous espérons que le stand le plus gros sera celui des dons, tenu par OUTrans. Un espace essayage sera disponible. Si on arrive à réunir une cinquantaine de personnes, c’est que ce vide-dressing aura été un très grand succès. 

  • D’autres éditions prévues ? Ailleurs qu’à Paris ?

Cette première édition est un test pour savoir si nous renouvellerons l’expérience. OUTrans est une association parisienne, et nous n’avons pas vocation à organiser des événements dans d’autres régions ou des associations trans existent déjà. J’invite les personnes à se renseigner auprès de l’association trans la plus proche de chez eux. 

Merci à Axel de l’association OUTrans d’avoir pris le temps de répondre à nos questions.

Infos pratiques :
Dimanche 16 décembre de 14h à 18h
Centre LGBT de Paris – 63 rue beaubourg

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.