Paul B. Preciado au Centre Pompidou

Temps de lecture : 4 minutes

Interrompu par la pandémie du coronavirus, le séminaire de Paul B. Preciado, public et performatif intitulé « Une nouvelle histoire de la sexualité » revient sous une forme compacte du 15 au 19 octobre, et se transforme en un « cluster révolutionnaire », narration chorale qui fera appel à une multiplicité de voix et de corps politiquement actifs – dans l’écriture, la philosophie, en cinéma, en danse, en art contemporain, en théâtre, en musique – qui participent, chacun.e à leur manière, au démantèlement de l’infrastructure patriarcale et coloniale de la société.

Parmi les invité-e-s du séminaire, on retrouve quelques icônes chères à nos petits cœurs queers : l’écrivaine et réalisatrice Virginie Queen Despentes, la philosophe Elsa Dorlin, l’essayiste Rokhaya Diallo, l’actrice Adèle Haenel, la chanteuse Mélissa Laveaux, l’historienne de l’art Elisabeth Lebovici et bien d’autres encore.

Preciado explique : « La gestion du virus a provoqué non seulement une crise sanitaire et économique, mais aussi une crise politique et esthétique […] Dans ce contexte, j’ai décidé de modifier le programme initial et de passer d’une nouvelle histoire de la sexualité, plus théorique, faite en solo, à une narration chorale du processus révolutionnaire en cours. Il s’agit maintenant de faire appel à une multiplicité de voix et de corps politiquement actifs, dans l’écriture, la philosophie, en cinéma, en danse, en art contemporain, en théâtre, en musique… qui participent au démantèlement de l’infrastructure patriarcale et coloniale de la société. Mon hypothèse de travail est que nous avons besoin de dépasser la logique de la politique d’identité qui ne nous interpelle qu’en tant que femmes, en tant qu’homosexuels, en tant que transsexuel(e)s, en tant que noir(e)s, en tant que prolétaires, en tant qu’handicapé(e)s, selon la taxonomie de la modernité coloniale… qui nous essentialise et nous atomise et commencer à construire un projet révolutionnaire de transformation anti-patriarcale, antiraciste et d’écologie politique radicale.« 

Programme

Jeudi 15 octobre
Virus et Révolution : Histoires subalternes de la sexualité et changement de paradigme

  • 19h, Grande Salle : Conférence de Paul B. Preciado
  • 21h, Forum : Performance de Pol Pi, Me Too Galatée

Vendredi 16 octobre

  • 16h, Petite Salle : Projection de FLUIDØ de Shu Lea Cheang (Allemagne, 2017, 80’, VOSTFR). Agencements révolutionnaires 1 : Avortistes, lesbiennes, putes : comment construire un corps révolutionnaire ?
  • 19h, Grande Salle :Introduction de Paul B. Preciado «Brancher la machine révolutionnaire »
    • Conférence de Sarah Dielh suivie d’un échange avec Paul B. Preciado
    • Conférence d’Elisabeth Lebovici
    • Vidéo de María Galindo
    • Intervention de Rokhaya Diallo
    • Lecture de Virginie Despentes
    • Danse de Volmir Cordeiro

Samedi 17 octobre

  • 15h : Atelier avec Sarah Diehl (sous réserve)
  • 15h30, Petite Salle : Projection de I.K.U de Shu Lea Cheang (Japon, 2000, 72’, VOSTFR) Agencements révolutionnaires 2: Féminisme, antiracisme, nouvelles luttes ouvrières, politiques queer et trans
  • 18h, Grande Salle :
    • Performance de Shu Lea Cheang Rape by Deception : Case Studies (avec SMITH et Shu Lea Cheang), suivie d’une conversation entre Paul B. Preciado et Shu Lea Cheang
    • Conférence de Françoise Vergès
    • Conférence d’Elsa Dorlin
    • Conversation à trois entre Françoise Vergès, Elsa Dorlin et Paul B. Preciado
    • Musique d’Yseult

Dimanche 18 octobre

  • 14h30, Cinéma 2 : Projection de Fresh Kill de Shu Lea Cheang (Etats-Unis, 1994, 80’, VOSTFR). Agencements révolutionnaires 3: Rébellion dans la représentation
  • Kengné Téguia, «Coming out comme un cyborg sourd », « Lecture » du Manifeste
  • Danse de Volmir Cordeiro
  • « La nouvelle vague transféministe anti-raciste»: table ronde avec Nadège Beausson-Diagne, Adèle Haenel et Paul B. Preciado
  • Musique de Mélissa Laveaux

Lundi 19 octobre
19h, Librairie Flammarion
Séance de signature de Paul B. Preciado (sous réserve)

20h, Cinéma 1
Projection de Bajo mi piel Morena de José Celestino Campusano (Argentine, 2020, 93’, VOSTFR)
Projection suivie d’une rencontre virtuelle avec le cinéaste et d’un dialogue avec Paul B. Preciado

Plus d’informations et réservations : www.centrepompidou.fr

Quelques extrait en replay des journées de conférénce de Paul B. Preciado à Pompidou

2 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.