Un glossaire du Q radiophonique

Temps de lecture : 3 minutes

Parce qu’on a le luxe de s’ennuyer, et parce que les temps durent, on vous propose de mettre un peu de (définitions de) cul dans vos oreilles

glossaire du cul à écouter : lectures érotiques - Friction Magazine
 Crédit photo et modèle : @noamdenuit

Je lisais Surveiller et jouir, une anthropologie politique du sexe,  de Gayle Rubin (bon en vrai, je le parcourais, c’est trop trop intéressant et tout mais, comme vous, impossible de me concentrer). Du coup, à la place, j’ai décidé d’allier la théorie à la pratique. Histoire de m’occuper, et d’occuper les potes.

A la fin de l’ouvrage, il y a un fort bienvenu, quoiqu’un peu daté, glossaire du cul, plutôt BDSM et plutôt gay. Mon sang menstruel n’a fait qu’un tour. J’ai demandé aux copainEs de s’enregistrer : une définition, ou plus, n’importe laquelle, avec son téléphone, n’importe quoi, et hop.  On a rajouté des trucs de gouine. Et puis on a aussi inventé des définitions, et/ou dé-binarisé (et dés-hétérosexualisé) celles du Petit Robert ou de Wiki.

Ce ne sont pas moins de 30 (31 je crois mais ça change à chaque fois que je compte) voix confinées entre l’ouest de la France, la Parisie et Berlin qui se sont prêtées au jeu. C’est à base de notes vocales, de sons d’iphone, et de bruitages fait maison à 99,9%. Je dis pas ça pour me la ouéj, je dis ça pour préparer vos oreilles…

Et puis on s’est, je crois, bien marrées. En tout cas, perso, j’ai jamais autant pouffé et été hornyx en même temps. En même temps, je mêlais là, outre les voix de plein de personnes que j’aime et qui me manquent vraiment beaucoup trop – et ce, accompagnée de ma muse Nono-la-night et de mes si patients et volontaires co-confinés dans leur ensemble – mes trois passions dans la vie : le son, le lol et la cyprine.

Trigger warning : les pros (et les non pros, mais ce sont moins elleux qui me donnent du boulot) on a fait ça avec les moyens du bord, je ne sais pas mixer & certaines transitions sont faites à la hache. Et après ce TW, et je dirais même, en dépit de celui-ci, je me permets un NB : avec un casque ou des écouteurs, c’est toujours mieux. (ça en tout cas) 

Voilà. 

Et puis surtout, on espère que ça vous occupera aussi. On garde la pêche, on y est presque.  

Avec par ordre d’apparition :

Tiphaine, Clémence C, Gab, Eva-Luna, Erik, Lulu, Romain, Natacha, Marek, Johnny, Juliette, Marion, Laetitia, Robin, Matthieu, Julia, Izadora, Clem, Adèle, Adrien, Emmanuel, Leslie, Zoé, Pascaline, Gaëlle, Fanny, Roxane, Clémence la misandre, & Célia. 

Merci à toustes <3

Remerciements tout particuliers (et pardon) à Adèle Haenel.

Par clémence & noam.

Musiques : La Jeune fille en feu – Jean-Baptiste de Laubier (Para one), Arthur Simonini Piano Trio in E Flat – Franz Schubert (entendu notamment dans Barry Lindon) Burst de Peaches Genesis de Grimes Mara – Foufoune Extrait de la scène du club avec Al Pacino en transe, La Chasse (cruising), de William Friedkin Pendant que les champs brûlent, Niagara + une réinterprétation très personnelle de Kompromat, De mon âme à ton âme

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.