Zik

Ari De B magnétique dans le clip de « Dérangés » de Nawel Ben Kraïem

Ari de B est, comme à son habitude, magnétique dans le clip de « Dérangés » de Nawel Ben Kraïem.

Comme le dit Nawel Ben Kraïem : « Cette chanson et ce clip sont un hommage aux identités multiples ou aux multiples identités, aux enfants secrets ou aux adultes qui en abritent, des bouts d’enfances « silenciées », dévalorisées, exilées ou marginalisées. A leur beauté.  »

Les interprètes Ari De B, danseuse et militante algérienne, les comédiennes Marie Fortuit et Louise Belmas avec des extraits de leur duo Enjeu.xxx, et les musiciennes et militantes franco-tunisiennes Camelia, Selma et Aziza étaient réunies à Tunis pour le festival d’art féministe Chouftouhonna. Nawel Ben Kraïem a alors proposé au réalisateur Houcem Guebsi et à son équipe « d’attraper [leurs] mystères, [leurs] colères, [leurs] errances, [leurs] silences et [leurs] lumières. »

Nawel Ben Kraïem explique : « J’avais envie que l’on se ré-approprie l’espace- nous avons tourné sur les toits du théâtre national de Tunis et dans la banlieue de Tunis, et de nous ré-approprier nos corps dans ces espaces. Se ré-approprier aussi le symbole du voile, comme élément poétique, qui raconte nos pudeurs et nos secrets, le colorer et le débarrasser le temps de ce clip de sa charge politique. Il y a également un hommage au patrimoine tunisien avec des vêtements des créatrices Latifa Hizem et Hanene Eleuche fondatrices des marques tunisiennes Naksha Handcrafted et Gypset Vibes. C’est un tournage que je dois et que je dédie aux femmes et au collectif, à leur force qui fait bouger les lignes. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.