Au revoir : la House of Moda s’en va mais pas les souvenirs

Temps de lecture : 2 minutes

Le 20 juillet, la House of Moda fait ses adieux définitifs aux nuits parisiennes. Friction Magazine a saisi l’occasion pour interroger drag queens, DJs et clubbers sur leurs souvenirs de cette soirée devenue mythique.

Friction Magazine House of Moda les adieux d'une diva drag queen club soirée queer lgbt
Reno et Crame, les créateurs de la House of Moda (27 octobre 2018 / photo : Marie Rouge)

« Sans nous, vous ne seriez pas là. » Lapidaires, Reno et Crame, lorsqu’on leur demande de présenter la House of Moda à un festival drag en avril dernier. Mais avec 75 soirées, une trentaine de collaborations et quelques évènements annexes, ses fondateurs ont largement de quoi se comporter en divas.

La Moda veut mourir sur scène le dancefloor mais, depuis 2011, elle a vu naître une multitude de drags, débuter la carrière de plusieurs DJs… et danser beaucoup de clubbers. On en a interrogé quelques un·e·s sur leurs souvenirs et l’importance de cette soirée pour elles et eux.

Avec, par ordre d’apparition : La Mverte, Yohan Lavéant/Marie-Jo Dassin, Jean Rémi, Clémence Tru, Mathieu, David, Mademoiselle Étienne, Loki Starfish et Violet

HOUSE OF MODA Les adieux d’une diva
Samedi 20 juillet à partir de 23h55
La Java – 105, rue du Faubourg du Temple 75010 Paris
DJs: Reno et Crame. Drag show : Le Dépotoir
10 € (entrée gratuite pour les plus divas) : préventes ici

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.