Chéries-Chéris #25

Temps de lecture : 3 minutes

Hier, c’était le coup d’envoi de la 25ème édition (wah déjà) du festival Chéries-Chéris au Rosa Bonheur, qui se déroulera du 16 au 26 novembre, dans plusieurs MK2 de Paris. A chaque fois que j’entends le nom de ce festival je suis émoustillée car s’affichent devant mes yeux les mots de Preciado à propos de Despentes dans Testo-junkie : « Par texto, elle m’appelait chérie-chéri ».

Bref. 

C’est pas le sujet. 

Alors, qu’est-ce qu’on va aller voir cette année ? (Avant toute chose, point positif, les copains trans pourront assister aux séances sans courir le risque qu’on les renvoie dans les buissons – coucou Cineffable).

En ouverture, un film très attendu : Lola vers la mer, réalisé par le belge Laurent Micheli, road-trip d’une jeune fille trans (jouée par une actrice trans, fait assez rare pour être relevé) et de son père et où sont abordés les thèmes du patriarcat, de la transition et du deuil

Sélectionné à l’ACID Cannes 2019, Brève histoire de la planète verte est un film argentin dont le pitch fait rêver : une fille trans, un garçon homo et une « femme complexée » ont pour mission de ramener un extraterrestre sur sa planète. On a hâte de le voir. 

Du côté des documentaires, on note une sélection spéciale autour de la thématique voguing et ballroom qui aura lieu le 16 novembre en présence des équipes du film (l’occasion de vérifier si ce sont des personnes concernées qui sont à la réalisation). 

Pour la Journée internationale du souvenir Trans (TDOR) – le 20 novembre – sera projeté Indianara, portrait d’une figure incontournable de la lutte des droits LGBTQ au Brésil. Un film indispensable par les temps qui courent. 

Par ailleurs, cette année, une sélection de docus militants qui prend la forme d’un weekend before les 16 et 17 novembre. Emilie Jouvet y présentera Mon enfant ma bataille, un documentaire sur les différentes façons de faire famille aujourd’hui. Vous pourrez aussi voir Océan sur grand écran et en vrai puisque chaque séance sera suivie d’une rencontre avec lui. 

A noter également, le 21 novembre, Friction participe à une discussion autour du film documentaire All we’ve got dont le sujet est l’exploration des communautés, des cultures et du travail de justice sociale des femmes LGBTQI à travers le prisme des espaces qu’elles créent, des bars aux librairies en passant par les centres artistiques et politiques. Un peu comme le film de JD Samson (à la recherche des derniers bars lesbiens).

On ne ratera pas non plus la séance spéciale soirée X lesbien et féministe, avec notamment des courts-métrages sur la performeuse queer porno Ciprine. On est tout émoustillé.e.

Et comme chaque année, ce qu’on adore particulièrement avec Chéries-Chéris, ce sont les séances courts métrages : des sélections queer, gay, transgenres et lesbiennes.

N’oubliez pas de consulter le calendrier des séances pour bien organiser votre semaine et bons films !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.