La musicienne JD Samson à la recherche des derniers bars lesbiens

Temps de lecture : 2 minutes

En plein milieu de cet été, le groupe Vice Media a lancé Broadly, sa première chaine digitale dédiée principalement aux femmes. Mais c’était les vacances et vous étiez trop occupé-e-s à cueillir des tomates et manger des groseilles, à courir sur la plage et danser dans les bois, à chatouiller des filles, doigter des garçons, embrasser des personnes non-binaires, bref, vous étiez loin de vos ordinateurs et on trouve ça tant mieux pour vous.

 

Petite séance de rattrapage, donc, pour celles et ceux qui auraient raté l’info. Car si le projet piloté par Vice et Unilever a des visées toutes commerciales (on n’est pas dupes), il n’empêche qu’il propose jusqu’ici des contenus plutôt cools sur le genre, la sexualité, l’identité, les cultures queers et tous ces trucs dont on est friands.

 

Dans son premier documentaire, Broadly envoie la musicienne, DJ et productrice JD Samson à la recherche des derniers bars lesbiens aux US. Cette jolie lesbienne à moustache de 37 ans en profite pour rencontrer certaines de ses ainées, et pour s’interroger sur la nécessité des espaces queers comme lieux de socialisation à une heure où les nouveaux médias voudraient les rendre obsolètes. Une bonne occaz de bosser votre English.

 

 

 

Matthieu F. – Twitter : @Matthieufoucher