LES NUITS DE DAME F*F* : Episode 2 : Alter Panoramix

Temps de lecture : 4 minutes

18 HEURES DE TEUF ET 10 JOURS DE RÉCUP

Comme tout flemmard du week-end, il y a des moments où je choisis mes soirées comme mes plans cul, c’est-à-dire selon une circonférence de moins 1km. Alors autant vous dire que l’idée de me déplacer à Plailly (P-L-A-I-L-L-Y ? Seriously ?) me faisait clairement débander. Heureusement, entre principe de raison et principe de plaisir, mon affection pour l’Alter Paname, brillant soldat de mes soirées parisiennes, a tranché à ma place.

VIN ROUGE VS CHAISES VOLANTES.

Mon excitation pour la soirée allait de pair avec l’envie de me replonger en enfance, dans l’univers des gaulois, des moustaches (miam !) et des chaudrons magiques. Et franchement, dès l’entrée il fallait tirer son chapeau aux orgas ; entrée fluide, peu d’attente aux bars malgré les bouchons apparents, et attractions (chaises volantes, Oziris entre autres) facilement accessibles. Avec deux bouteilles de vin et quelques bières dans le sang, je redoutais les chaises volantes comme une épreuve Koh-Lanta, mais là aussi, réduire le temps des attractions a sans doute permis d’éviter des accidents chiants.

LA TEUF COMME CHAUDRON MAGIQUE

Après avoir repérer les cinq scènes, j’ai d’abord voulu me joindre au « Banquet Gaulois » animé par les collectifs Mic Mac et Slowciety. Grande guirlandes lumineuses et buffet archicustomisé, la simplicité de la scène avait un petit charme. Je ne connaissais pas le premier collectif, et n’avais jamais réellement prêté attention au deuxième, malgré un nom circulant de plus en plus dans l’agitation parisienne. Inutile de préciser que la secousse était au rendez-vous, gagné par la bonne humeur et le talent de ces oreilles bien faites.

Alter Panoramix

Mention spéciale pour le set de Messieurs CLINT, 6TIZEN, ou encore ORSERY dont l’aisance avait de quoi scotcher : rythmiques entraînantes, pulsations primitives, vocales tout-horizon, leurs prestations me ramenaient tout droit à l’éclectisme de l’écurie Cómeme, BARNT en chef de file. La prise de risques et la manière de déjouer des attentes insufflait un dynamisme qui me rappelait les plus belles performances de TIEFSCHWARZ ou du duo CAT’Z N DOGZ. Magie opérant, j’avais souvent l’impression de quitter la ruelle gauloise et de me sentir au Club Der Visionaere. À retenir aussi la découverte d’Ines MBRK, à la fois énergique et pointue dans sa sélection, dont la fibre micro-house et groovy continuait d’accrocher au petit matin. Deux noms de collectifs à suivre et à (ré)inviter plus souvent.  

Grandiose encore une fois… Bravo et merci à l'Alter Paname pour cette folie ! Il n'y a vraiment que vous pour organiser un truc pareil ! Petit extrait acidulé d'un de mes 4 sets (rien que ça!) 😎Merci à tous et rendez-vous dimanche pour l'after glittoris au Pardon.#alterpaname #micmaccrew #panoramix #techno #music

Publiée par Inès MBRK sur Lundi 25 février 2019

ASTROKIFF ET BAZAR CHAUFFÉ

Astropolix c’était un peu la scène que je redoutais. Dressée tel un Olympia gaulois, elle  faisait succéder les précieux MÖD3RN, SONIC CREW, MADBEN et MANU LE MALIN. Le line-up devenait d’ailleurs l’occasion de rattraper le live de Möd3rn, dont la performance dans une église parisienne avait dernièrement marqué les esprits technophiles. Même si le froid s’était clairement trop imposé, les prestations de Madben et Mod3rn ont permis de se réchauffer efficacement. La fluidité des enchaînements et le bain de lumières ont imprégné l’espace d’une ambiance quasi mystique, presque de fin du monde. Moins brutale et plus onirique, cette touche Astropolis était sans doute la surprise sensorielle de ce rendez-vous.

Paralysé par le froid façon The Revenant, je décidais plus tard de trouver un peu de chaleur et de soleil dans l’espace du Namasté Bazar, spécialité gallo(che)-Romaine. Retrouver l’équipe ROMAIN PLAY c’est un peu comme se joindre à une bande de potes ; on se sent en sécurité, aimé, choyé, compris, toléré, toussa toussa… malgré, pour mon cas, les 12 heures de teuf et mes bouclettes dévitalisées. Spot stratégique car fermé et réchauffé, le bazar de Romain et BENEDETTA était comme à son habitude un heureux bordel : funk, disco, rétro, les disques s’enchaînent avec toujours autant de déconstruction que de charme. Un petit déjeuner musical feel-good et rassurant jusqu’à mon heure de sortie (11h du matin !) et mon intention d’entamer mon walk of shame jusque dans la jungle parisienne. Lunettes de soleil, paillettes partout sur la tronche mais le sourire jusqu’aux oreilles.   

Alter Panoramix

Pour replonger dans la marmite magique :

Pour suivre les teufs de l’Alter Paname : c’est ici

SLOWCIETY
Sur Facebook et sur Soundcloud
MIC MAC
Next events :
Apéro BPM MAD AS MARCH
CARGO : Chaos & Mic Mac All Night Long
Ines MBRK
CAMION BAZAR
ASTROKIFF
MADBEN
MOD3RN
MANU LE MALIN

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.