Mykki Blanco au Smmmile Festival : sourire de rage queer

En ces temps troubles et agités politiquement, le festival Smmmile accueille le 16 septembre prochain Mykki Blanco dont la récitation du poème de l’activiste Zoe Leonard a été l’électrochoc queer l’année qui vient de s’écouler.

En récitant un texte puissant comme celui-ci, Mykki Blanco revendique le pouvoir pour tou-te-s les marginaux-ales, pour toutes les minorités. Mykki Blanco a reçu le nom de Michael David Quattlebaum Jr à sa naissance et, depuis, n’a de cesse de brouiller les frontières des genres et des identités.

Rappeur-se et poète queer, Mykki Blanco a fait couler beaucoup d’encre en sortant en septembre dernier un album très personnel, comme l’indique son titre : « Mykki ». Iel y parle d’amour, de dépression, de solitude, du fait d’être séropositif, de ses déboires passés avec la drogue. Mykki Blanco nous parle aussi de ce que signifie être à la marge de la société. Rappeur-se, homo, noir-e et séropositif-ve, Mykki Blanco contribue à faire évoluer un milieu réputé pour son sexisme et son homophobie mais au-delà du simple monde du hip-hop, ce sont les artistes comme lui qui font bouger les lignes de la société dans son ensemble.

Les médias mainstream ne savent pas quoi faire de ce phénomène qui bouscule tout ce qu’ils connaissent : « créature transgenre », comme on peut le lire parfois, qui dérange l’hétéropatriarcat blanc, Mykki Blanco est devenu-e une référence incontournable d’une scène arty à la rencontre de la queer culture et d’un hip-hop hardcore et sans concession. Il revendique des références aussi diverses que Yoko Ono, Marcel Duchamp, le féminisme provocateur et trash de Peaches ou du groupe Chicks on Speed. Habits de femme et perruques en contrepoint d’un rap puissant et agressif… Mykki Blanco, icône queer s’il en est, figure libre par excellence, on ne loupera sa venue à Paris pour le Smmmile Festival pour aucun prétexte, d’autant qu’il partagera l’affiche avec deux autres de nos chouchous : Cakes Da Killa, et son rap très sexuellement explicite et de la très excentrique et dynamique Gnucci.

 

Plus d’infos sur le Smmmile Festival : http://smmmilefestival.com/

Laisser un commentaire