Perpetual Now : le nouvel album hors-norme de rRoxymore

Temps de lecture : 3 minutes

Début novembre, la DJ et productrice Hermione Frank, alias rRoxymore, a dévoilé Perpetual Now, un album à contre-courant des formats traditionnels où, au travers de quatre paysages sonores étendus, elle entraîne l’auditeur·trice dans un voyage à travers le tempo, la texture et l’état émotionnel. À l’occasion de cette sortie, nous avons rencontré rRoxymore, l’une des productrices les plus singulières de la scène électronique.

Est-ce que tu peux revenir pour nous sur ton parcours ?

C’est une vaste question, mon parcours. A partir de quand ? Hehehe ! Difficile de résumer. Je suis une artiste/ productrice de musique française qui vit à Berlin depuis quelques années. Partir à Berlin m’a permis de me consacrer sur mon projet musicale rRoxymore et de développer mon identité musicale et aussi pouvoir jouer plus régulièrement. Par ailleurs, j’ai également collaboré avec d’autres projet musicaux, en tant que musicienne en tournée, comme Planningtorock our Speedcaravan.

Tu t’es fait connaître avec Wheel of Fortune qui était déjà une pièce plutôt expérimentale de dix minutes. Ton deuxième album est composé de quatre longs morceaux. Est-ce que tu peux nous parler de ton travail de la musique dans la durée ?

J’aime bien travailler sur la relation entre la musique et le temps. « Wheel Of fortune » est sortie il y a quelque année déjà, et depuis je n’avais pas eu l’occasion de pousser un peu plus loin les limites de la durée sur un disque. Mais il faut aussi savoir que la genèse de ces morceaux vient de la collaboration avec des chorégraphes qui m’avaient invitée à écrire les bandes sons pour leur spectacles durant le pic de la pandémie de la covid.

Tu joues avec les limites de la musique électronique et tu t’éloignes de la musique club. Comment définis-tu ta musique ?

J’ai toujours voulu m’éloigner de la musique « club » comme on dit, dans mes productions en général. C’est un fil conducteur qu’on retrouve dans tous mes disques. J’aime jouer avec la périphérie de la « club music » pour essayer d’y apporter un regard non conformiste, y apporter un grain de sable.

Quel part joue l’expérimentation dans ton travail musical ?

Elle joue une grande part, mais comme pour beaucoup de musicien j’imagine.

Perpetual Sound sort sur le label indépendant norvégien Smalltown Supersound. Est-ce que tu peux nous parler de ta collaboration avec ce label ?

Nous étions en contact pour un autre project, et tout s’est fait tout naturellement je leur ai

envoyé les morceaux qu’ils ont adoré et voilà … hehehe

Est-ce qu’on aura l’occasion d’entendre Perpetual Now en live en France ?

Oui j’espère bien ! je vais travailler sur un nouveau live durant cet hiver une tournée de l’album devrait prendre place l’année prochaine.

Pour ne rien rater de Friction Magazine, inscris-toi à notre newsletter mensuelle !