Queer palm 2013 : Rencontre avec Franck, l’inconnu du lac

Le nom est tombé, “L’inconnu du lac” a gagné la palme des films Queer à Cannes. En attendant de vous proposer une chronique sur le film, nous avons posé des questions à Franck Finance-Madureira, le créateur de la Queer Palm, Il nous parle de l’effet “mariage pour tous” sur son prix, du queer et des médias LGBT en France. Un café queer sur la croisette.

 

Quel film est selon toi le plus marquant de l’année 2013 ?

 

Je n’ai pas fait exprès mais c’est celui qui a gagné la palme : L’inconnu du lac. Après la projection, j’ai mis 20 minutes à m’en remettre, c’est un film très particulier, intense. D’ailleurs, je pense qu’on ne peut en discuter qu’avec les gens qui l’ont vu. Il sort le 12 juin, vous me direz ce que vous en pensez !

 

 

J’étais persuadée que “la vie d’Adèle” allait gagner le prix.

Et bien, ça s’est joué entre les deux, le jury de la Queer Palm a tranché. Je suis assez content car le prix est en accord complet avec mon choix, sachant que je ne donne pas mon avis et ne vote pas.

 

As-tu constaté un accueil différent de ton prix cette année vis-à-vis du débat autour du mariage pour tous ?

 

Oui, tout le monde est un peu choqué par les débats qu’il y a eu autour de cette loi, surtout les étrangers. Du coup, nous avons reçu beaucoup plus de soutien cette année.. Je dirai que notre soutien a été multiplié par dix, surtout de la part de personnes pas forcément militantes. Cette année, notre noyau de fan a grossi, de plus en plus de gens nous soutiennent.

 

Que penses-tu de “cette mode” du queer en France ?

 

J’ai choisi ce terme pour le prix car c’est pour moi le plus ouvert. On peut être hétéro et queer, le queer, c’est un décalage, une façon différente de voir les films. Je trouve que la notion commence à être un peu comprise en France, c’est une bonne chose.

 

Rachat de Tétu et montée en puissance de Yagg, que penses-tu des médias LGBT en France ?

 

Pour moi, Yagg a clairement changé la donne. Notamment avec la couverture des débats à l’assemblée sur le mariage pour tous. C’est un site qui s’est imposé comme un média à part entière. Il a grandi. Têtu avait besoin d’un renouveau, d’une nouvelle impulsion. Le dernier numéro de Têtu est vraiment différent, avec la nouvelle équipe, ils sont sur la bonne voie et peut-être d’ailleurs que les annonceurs vont revenir vers eux.

Niveau diversité, il y a d’autres petits supports mais effectivement ce sont les deux leaders Têtu et YAGG qui couvrent l’actualité à travers le regard LGBT.

 

Ce qu’on peut déplorer c’est qu’on a plus en plus de mal à trouver des annonceurs, des sponsors qui nous soutiennent.

 

Cette année quasiment aucun sponsor, aucun annonceur n’est prêt à donner de l’argent pour un prix LGBT, Queer. Aucune grande marque en France ne s’engage auprès de ces médias. Nous pour le prix, on va aller chercher de l’argent à LA, car il n’y a que là bas qu’ils veulent nous soutenir. C’est dommage..

 

Mais au fait, qui es-tu Franck Finance-Madureira, créateur de la Queer Palm ?

 

franck-finance-madureira
Franck Finance-Madureira, papa de la Queer Palm

Je suis un journaliste cinéma indépendant. Je m’intéresse particulièrement au cinéma LGBT et travaille notamment pour YAGG mais aussi Sensitif, un mag gay. J’étais très admiratif des Teddy Award allemands et j’ai crée ce prix en 2010 pour mettre en avant la diversité des films queer, les films sur ce sujet au festival de Cannes. Nous avons reçu un très bon accueil, le jury de professionnels est respecté.

 

 

Laisser un commentaire