QUEERSTIONNAIRE #18 – HitsuBlu

Le 1e décembre, c’est le Sidaction. On sait bien que tu auras donné toute ta monnaie sonnante et trébuchante aux drags du Sidragtion, emmenées par Enza Fragola et Minima Gesté, lorsque tu les auras croisées dans le Marais ou le soir-même à la Mutinerie le 30 novembre, mais comme dirait ma mère « deux précautions valent mieux qu’une » et en matière de lutte contre le VIH et les hépatites, autant te dire que plus tu donnes, mieux ce sera. Tu me suis ? Donc : le 1e décembre, tu auras une chance de contribuer encore un peu plus à la lutte, puisqu’aura lieu la soirée In Love We Trust dont les entrées seront reversées au Sidaction, à Playsafe (et as a cherry on the cake les orgas feront un don aux Soeurs de la Perpétuelle Indulgence).

Pour l’occasion, plus de 40 artistes seront réuni.e.s parmi lesquel.le.s HitsuBlu. Quoi, tu sais pas qui c’est ? Mais si… ! Quoi qu’il en soit, pas de soucis, on lui a proposé de répondre à notre queerstionnaire pour faire plus ample connaissance !

© Jean Ranobrac

Le principal trait de ton caractère ?

HitsuBlu, c’est pour moi le mannequin en bois qui sert de modèle aux artistes, il me sert à vivre différentes histoires et aventures, en dehors du temps, des codes, et du sexe. Mais je pense que le trait principal de mon caractère serait la douceur.

Ton principal défaut ?

J’angoisse beaucoup! Dès que quelque chose est de travers je radote jusqu’à que ça passe. Haha.

Ton occupation préférée ?

Créer. Quel que ce soit le média, dessin, vidéo, ou même couture, peu importe je dois créer. (

Ce que tu voudrais être ?

Juste moi, et c’est ce à quoi tout le monde devrait pouvoir aspirer. J’espère qu’à travers notre art les gens comprennent qu’ils peuvent s’accepter tels qu’ils sont.

© Jean Ranobrac

Le métier que tu n’aurais pas aimé faire ?

Éleveur d’escargots (profession que je respecte), mais j’en ai une phobie monstre.

Ta drogue favorite ?

La scène ! Sans hésitation ! Encoreeeee !

Ton rêve de bonheur ?

Le bonheur est partout il suffit de savoir le voir. Le petit feu follet dans le coin de la chambre noire, il est timide, mais il est là.

Quel serait ton plus grand malheur ?

Perdre la vue… ou les mains… Ou pire, les deux !

Ton mot préféré ?

Putréfaction. J’ai toujours aimé le son de ce mot en dehors de son sens.

 

 

Le mot que tu détestes ?

Oulah… Plein qu’on ne devrait plus entendre en 2019! Je vous laisse le soin d’imaginer !

Le son, le bruit que tu aimes ?

La pluie qui tombe… et les ronrons de mon sphynx VIKTOR!

Le son, le bruit que tu détestes ?

Le claquement d’éventail ! Surtout celui de ma collègue Sasha Miskina (qui en use et en abuse…) Hahaha

Ton juron, gros mot ou blasphème favori ?

Je suis originaire du Sud, là-bas « putain » est une ponctuation… mais je dirais plus DIANTRE!

Ton héros/héroïne favori/te dans la fiction ?

Il y en a tellement !! Mais les héroïnes de Magical Girls (dans les mangas)!

Tes héros/héroïnes dans la vie réelle ?

Tous les gens, connus ou pas, qui défendent de manière bienveillante les droits, l’existence des personnes qui encore aujourd’hui souffrent ou sont rejetés, et ceux qui défendent la planète. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre, et ceux qui ont déjà eu cette ouverture d’esprit et savent se battre de manière saine, je ne peux que les admirer et tenter de suivre cette voie.

Une personne pour illustrer un nouveau billet de banque ?

Jake Gyllenhaal, pour que je le vois chaque jour, haha! Mais sinon le troc c’est bien aussi!

Un.e créateur.trice que tu admires particulièrement ?

Vivienne Westwood et Jérémy Scott !

Personnages historiques que tu méprises le plus ?

La liste serait longue. L’histoire a connu bon nombre de personnages méprisables.. Je préfère garder en mémoire ceux qui ont fait avancer le monde vers le bien, et m’inspirer d’eux comme Martha P. Johnson, et d’autres dans diverses communautés et domaines. Je préfère envisager l’avenir avec de beaux modèles !

© Jean Ranobrac

Les fautes qui t’inspirent le plus d’indulgence ?

Ne pas savoir ! Ne pas chercher à comprendre. En fait… tout n’est pas évident, ni inné. Donc je comprends qu’il faille des fois du temps. Mais même si par moment on en manque, il faut toujours essayer de comprendre…

Ta devise ?

C’est la devise de la maison Blu: « Ne pas gagner ne signifie pas que nous avons perdu« . Cela peut s’appliquer à plein de choses. Pour moi, rater ou perdre quelque chose n’est pas négatif, c’est une réussite incomplète ! Le verre d’eau est toujours à moitié plein !

In Love We Trust – Party, Drags & Charity !

Dimanche 1er Décembre
19H à 3H
10€ entièrement reversé aux associations
Préventes disponibles ici
LE DEPOT
10 rue aux ours
75003

Une Soirée proposée par Fabisounours, Bragi Pufferfish, PLAY SAFE et LE DEPOT

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.