La rentrée litteraire #6

Avril ne te découvre pas d’un livre, les pages ouvertes sur tes genoux, voyage voyage ! De la haine au ghetto, de la vie sauvage à la Chine d’en bas, des vies merveilleuses tu découvriras. Mention spéciale pour Edgar Hilsenrath dont je suis une fan absolue et que je vous conseille les yeux ouverts.

 

Place au chroniques de l’ouvre boîte >>

 

 

Bloc de haine, Bruno Longchampt

 

Alex fait son temps à la prison d’Arles, il sait qu’il n’est pas prêt d’en sortir. C’est la Haine qui l’a amené en cellule. Cette Haine, elle s’est construite et s’est nourrie au fil de son enfance, au gré des mauvaises rencontres et de ses échecs personnels. Des idéologies d’extrême droite vont cristalliser sa fureur. Un roman initiatique qui aide à comprendre mais en aucun cas à pardonner.

bloc-de-haine

 

 

Nuit, d’Edgar Hilsenrath

 

Attention chef d’œuvre ! Et là je pèse mes mots. Nuit c’est la survie d’hommes poussés à la frontière de leur humanité, c’est une langue orale et crue qui n’a peur d’aucun mot. Mais au sein de cette Nuit réside des éléments burlesques, et l’horreur bascule pour un temps vers l’absurde. Pas de demi-mesure ni de caricature, seulement la réalité difficilement imaginable d’un ghetto juif en 40.

 edgar-nisard-nuit

 

 

 

 

Les enfants sauvages, Louis Nowra

 

Alors qu’Hannah et Becky partent pique-niquer avec les parents d’Hannah, une violente tempête éloignera pour toujours les deux enfants des adultes, tant par la distance que par la notion de civilisation. Livrées à elles-mêmes, elles sont recueillies par un couple de tigres de Tasmanie. Un roman sur l’amitié et l’animalité qui réside encore en chacun de nous, qui prend aux tripes et réveillera certainement vos instincts de liberté.

savages-louis-nowra

 

 

 

La Chine d’en bas, Liao Yiwu

 

La Chine d’aujourd’hui peut revendiquer le titre de première puissance économique mondiale. La Chine d’hier était celle de Mao, des réformes, du grand bond, de la révolution culturelle. La Chine d’avant-hier était celle des rois, des traditions, des mythes. En un siècle la Chine s’est transformée et certain ont été balayés par ces changements. Liao Yiwu, écrivain « contre-révolutionnaire », a été recueillir les témoignages de ces oubliés de la modernité chinoise. Trafiquants, moines, embaumeurs, musiciens, paysans … livrent leur histoire et nous donne un aperçu de cette Chine d’en bas.

 

la-chine-den-bas

 

 

Photo d’illustration de l’article : awesomeguy

 

Sélectionnés et chroniqués par la librairie « L’ouvre boîte » (Paris 10) nous espérons que ces 4 livres raviront quelques-uns de vos instants.

L’ouvre boîte

20 Rue des Petites Écuries

75010 Paris, France

Horaires : 11:00 – 20:00

Tél : 01 48 00 01 47

ouvre-boite-librairies

 

Déjà tout lu ? Retrouvez toutes nos rentrées littéraires par ici.

 

Laisser un commentaire