Vous reprendrez bien un peu de Jeanne Tonique

Temps de lecture : 2 minutes

Sur fond de basses trépidantes, Jeanne Tonique crache son flow incisif et déverse à la face du monde une musique chaotique et piquante. Jeanne rappe et chante avec une aisance naturelle frappante. On se laisse emporter par une musique aérienne, sensible et curieusement dansante, qui prend le temps de poser un univers troublé et beau à la fois.

Photo : BenPi2

En mélangeant les genres avec une envie de repousser les frontières du rap et de la pop, les titres ne se ressemblent pas mais sont voués à rassembler. Le producteur Cadillac (Ben PLG, Asma…) met sa culture musicale au service de compositions originales mettant parfaitement en valeur la voix de Jeanne. Sur scène c’est toute la force du projet qui s’anime : Jeanne ne manque pas de prestance et l’auditoire ne peut qu’adhérer. Elle s’impose, sa voix éclate, Cadillac joue live et la suit, avec détermination à faire bouger les corps. On entend des influences anglo-saxonnes comme 070 Shake, M.I.A, Sevdaliza ou La Roux.


Et finalement c’est personnel et universel, comme une bande son parfaite de la décennie qui s’ouvre : on ne sait pas trop où l’on va. Mais on y va en dansant et avec envie.

Jeanne Tonique a dévoilé le 15 avril dernier son nouvel EP Space, aux 6 titres percutants oscillant toujours entre le chant et le rap, mais aussi entre la pop, le R&B et le hip-hop expérimental. On retrouve également l’engagement de la musicienne pour la cause des femmes et celles des LGBTI+, notamment sur le dansant « Not Your BB », hymne à la tolérance envers les femmes et plaidoyer contre le harcèlement de rue.

Jeanne Tonique sera en concert aux Inouïs du Printemps de Bourges mercredi 20 avril

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.