« VIH/sida, l’épidémie n’est pas finie ! » : le podcast

Temps de lecture : 2 minutes

Le collectif Manifesto.XXI édite le podcast « VIH/sida, l’épidémie n’est pas finie ! », d’après l’exposition dédiée à l’histoire de la lutte contre le VIH en cours au Mucem, la toute première du genre en France.

Vue de l’exposition © Mucem, photo Grégoire Edouard

Si le projet du podcast est né autour de l’expo, il s’en détache pour donner la parole à celles et ceux qui vivent avec le virus aujourd’hui et ceux qui ont participé au combat pour la reconnaissance de la maladie. Alors que les luttes du sida ont impacté notre société dans bien des aspects, leur héritage et leur enjeux sont encore trop peu médiatisés aujourd’hui.

Depuis six mois, la rédaction de Manifesto.XXI a pris ce sujet à bras-le-corps pour donner vie à un podcast qui, entre luttes d’hier et d’aujourd’hui, dresse un bilan de l’épidémie qui a changé le visage de nos sociétés.
Notre série de podcasts a pu voir le jour grâce aux témoignages de plus d’une trentaines de personnes : militants, médecins, travailleur·ses de différentes associations, artistes, personnes porteuses du VIH ou non, mais toutes concernées. .

À l’occasion de la sortie du dernier épisode « Devoir de mémoire », le collectif organise un événement de clôture à Artagon Marseille samedi 23 avril. Cet après-midi sera l’occasion d’une réflexion sur l’épidémie du VIH trop souvent oubliée qui frappe encore les communautés plus fragiles, et nous confronte collectivement aux enjeux de la démocratie sanitaire.

Découvrir le podcast :

https://manifesto-21.com/vih-sida-stigmatisation-episode-3/


À propos de l’exposition au Mucem :

https://manifesto-21.com/vih-sida-expo-mucem/

Infos pratiques

Artagon Marseille
13 boulevard Jean Bouin
13014 Marseille
France


L’événement est à prix libre, avec un prix conseillé de 5€. Les bénéfices iront aux artistes, aux intervenant·es, et aux techniciennes qui contribueront à la réussite de ce moment.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.