La Mutinerie XXX du dimanche

Parce qu’elle n’avait pas envie d’attendre le prochain Porn Yourself Festival, la team de La Mutineriele bar le plus queer de Paris, s’offre un dimanche XXX avec un « programme délicieusement vicieux qui fera bander nos méninges et mouiller nos slips ». L’occasion de poser quelques questions bien léchées pour en savoir plus avant de dire oh oui, oui, oui.

 

Ça se passe comment la promo pour un mini festival porno ?

C’est une vraie galère, l’essentiel de notre comm se fait sur Facebook qui n’est pas tout à fait sex-positive et qui censure les contenus porno. Pas de chance quand on s’appelle “Porn Yourself. On a du créer un événement expurgé, où il est question de faire “crac boum hue”, de “hum hum” et  de mettre des “machins” dans des “trucs”. Pas très sexy mais beaucoup plus efficace, puisque Facebook n’y a vu que du feu et promeut l’événement avec enthousiasme.
Sinon, c’est surtout beaucoup de bouche à oreille et un peu de flyers. Heureusement, le mot se répand vite dans notre kinky community 😉

En quoi est-ce important de créer un espace de sexualité débridée queer ?

La Mutinerie est un lieu fréquenté par des meufs gouines bies trans et/ou inter, populations qui n’est pas habituées à avoir des espaces à elles dédiés à la sexualité. Lorsque tu es considéré “ différent”, ou lorsque tu appartiens à une catégorie sociale particulièrement visée par la fétichisation, le harcèlement ou les violences sexuelles, il est difficile de trouver des endroits où se sentir à l’aise pour faire du sexe en public ou avoir accès à du porno qui nous représente, fait par nous même et dans de bonnes conditions. Le Porn Yourself vient d’une volonté de créer un événement autour de la sexualité des personnes qui sont sous-représentées et qui vivent des relations invisibilisées. Les lieux de sexe queer se font rares. Il y a beaucoup de lieux de cul cis ou gays, beaucoup de club échangistes hétéros, et pas d’espace uniquement pour les meufs et/ou les personnes trans.
Créer nos espaces à nous et produire nos propres images en faisant notre propre porno c’est un gros “fuck” : on s’aime comme ça, on est désirable et on baise.

Une anecdote du dernier Porn Yourself Festival ?

Le dernier jour du festival l’année dernière, on a tourné un porno sur la pompe à bière. On est toujours un peu ému-e-s en tirant une pinte…
Tchin-Tchin

Un son délicieusement vicieux pour « habiller » musicalement cette journée

Louisahhh & Maelstrom – Friction

 

Le programme dominical de ce 15 octobre 2017 :

11h Workshop : Appuyer là où ça fait mal – Points de pression et BDSM

13h Workshop : « Dites “Ahhh” » – Jouer au docteur – Vous ne verrez plus jamais vos RDV chez le dentiste de la même façon 😉

15h30 Workshop : « Talking dirty » – Verbal play – Un mot bien placé peut appuyer sur tous les bons boutons, viens étoffer ton vocabulaire le plus obscène avec Jet Moon.

(Ateliers à prix libre limités à 30 places, inscriptions à contact@lamutinerie.eu)

21h Sexparty MeufsGouinesTrans*Inter⚡ moite comme on les aime. Pour l’occasion, la Mutinerie a prévu plein de recoins moëlleux pour accueillir tes fesses et tes (futur.e.s) amant.e.s.

EVENEMENT FESSEBOOK (oui, ok c’est facile)

La Mutinerie

176-178 Rue Saint-Martin

75003 Paris

 On vous avez bien dit que 2017 serait une année queérotique. 
Photo : Victoria Dawe
Photo : Victoria Dawe

 

Laisser un commentaire