De Vedelly [ITW]

Après avoir été invité par la plupart des collectifs parisiens et avoir joué sur à peu près toutes les scènes de la capitale, De Vedelly fait aujourd’hui ses premiers pas dans la cour des grand.e.s. Ce début d’année commence fort pour lui puisqu’il vient de rejoindre le collectif Edyfis, officie sur Rinse FM et sera derrière le mythique booth du Rex Club le 2 mars prochain. Rencontre.

Le Bal Con, © Pierrick C. Rocher

Friction : Si tu devais te décrire en quelques mots?
De Vedelly : C’est hyper dur comme question ça, y a pas de demi mesure chez moi, c’est soit tout soit rien, j’aime le second degré, j’essaie d’être le plus vrai possible, loyal, je sais pas mentir, parfois ça me dessert grave mais la plupart du temps ça aide.

Le truc qui t’a donné envie de commencer à mixer?
Quand j’ai commencé à sortir, je suivais des DJ dont j’étais particulièrement fan, ils mixaient tous sur vinyl, j’étais super impressionné, du coup j’ai commencé à acheter des vinyles et à m’entraîner dans le bar du garçon avec qui j’étais à l’époque, c’est finalement là que j’ai commencé à mixer devant des gens.

Le truc qui fait que t’aies eu envie de continuer?
Dans l’ordre, l’idée de pouvoir mixer plusieurs styles, que ce soit techno, house, disco, RnB, voire soul ou whatever. L’idée de proposer au public une variation de sonorités, de les surprendre et en même temps de les mettre confort … Et maintenant, c’est aussi les rencontres, les gens avec qui j’ai l’occasion de travailler, ceux avec qui je partage les platines, les amis qui sont toujours les premiers à danser devant (ou derrière) moi quand je mixe, et puis tout ces gens que je regarde quand je balance des tracks, le p’tit sourire, le p’tit pas de danse, ceux qui t’envoient des mess via Facebook ou Insta, c’est tellement d’amour, c’est tellement positif, comment tu peux ne plus avoir envie de continuer après ça ?

La Station- Gare des Mines, © Baka Bakqa

Ce que tu fais quand t’es pas derrière les platines?
Je bosse pour ma nouvelle soirée Sous Tes Reins, la prochaine aura lieu à la Station en avril, principalement, sinon je pécho des vinyles, et je travaille !

Pourquoi tu vas en club?
Au début je sortais pour danser, pour pécho (y’a dix ans quoi), depuis ça a bien changé, quand je vais dans une soirée en province ou à l’étranger, j’y vais pour écouter des DJs que j’affectionne, ou parce que ça se passe dans un lieu que j’aime pour son ambiance. À Paris c’est différent, y’a une telle effervescence d’évents en ce moment, que la plupart du temps j’y retrouve mes amis qui soit organisent la soirée, soit y mixent, soit parce que j’ai juste envie d’être avec eux till the end !

La première soirée dont tu te souviens?
Ma 1ère au Pulp, je me souviens de cette barrière devant l’entrée avec une feuille de papier, où y avait juste marqué noir sur blanc “ce soir Ivan Smagghe & Chloé”, c’était la 1ère fois que j’entendais mixer Chloé, c’était fou. Après j’ai pleins d’autres souvenirs de cette époque, où je commençais juste à sortir, mais cette soirée là, c’était plus que magique.

Et celle que tu voudrais bien oublier? Pourquoi?
Aucune, chaque souvenir, bon ou mauvais, je regrette rien !

Plutôt vendredi soir ou dimanche matin?
Avec mon taff, je bosse aussi les week-ends parfois, du coup j’apprécie tous les jours de la semaine soir ou matin … Après pour faire la fête je préfère le vendredi soir, et le dimanche après midi.

Ta plus grande fierté?
Fierté … ? Ça me parait tellement prétentieux comme mot ça, alors je vais dire : avoir la chance de travailler avec des gens extra dans le monde de la nuit, qui sont aussi mes amis (Nissa Abaoui, Renaud Duc, Herrmann, Aladdin, CD entre autres …)

Ton track parfait pour se préparer avant de faire la fête?
Love in C minor de Cerrone

Et celui pour se remettre d’avoir trop fait la fête?
Ike & Tina Turner game of love

On peut te voir où, dans les jours/semaines à venir?
Derrière les platines du Rex pour ma 1ère Edyfis, c’est aussi la date de mon entrée dans cette agence de booking qui porte le même nom Edyfis Agency, vendredi 2 mars !

Event : Edyfis Invite Lewis Fautzi, Clouds, Herrmann & De VedellyDe Vedelly sur les réseaux : 

FB : De Vedelly

Mixcloud : www.mixcloud.com/QuentinDeVedelly

 

Laisser un commentaire