Journée Internationale contre les LGBT-phobies #17mai2017

Le 17 mai, comme chaque année, c’est l’IDAHOT (pour International Day Against Homophobia & TransPhobia) ou plutôt IDABLHOTI, avec la prise en compte des discriminations à l’encontre des autres minorités sexuelles et de genre. Bref, le 17 mai, c’est la Journée Internationale contre les LGBTI-phobies. On a repéré pour vous 3 rendez-vous militants immanquables. Comme on est un peu sorcières, on utilise son don d’ubiquité le plus affûté, et voilà le programme de la journée !

1. Le rassemblement

On se retrouve à 16h30 place du Trocadéro pour un rassemblement à l’appel du Comité IDAHOT France et de STOP HOMOPHOBIE. Se rassembler, se mobiliser dans la rue, c’est déjà sortir de l’invisibilité. On se retrouve donc dehors, au soleil, pour lutter contre l’homophobie légale de 80 pays du monde, mais aussi, pour lutter contre toutes les LGBT-phobies quotidiennes qu’endurent les minorités de genre et sexuelles.

2. Le film

Dans le cadre de l’Idahot2017, le Centre LGBT Paris-ÎdF et les copines de la Queer Week nous proposent de découvrir le documentaire KIKI, écrit par Sara Jordenö et Twiggy Pucci Garçon. Près de 30 ans après l’iconique Paris is Burning, le film suit la Ballroom Scene New-Yorkaise et donne à voir les personnes LGBT+ racisées qui la font vivre. Kiki suit le parcours et le quotidien de sept jeunes et montre leur rapport à la danse. La réalisatrice offre à ces jeunes une véritable plateforme pour s’exprimer et parvient à replacer ce phénomène culturel dans un contexte social et politique encore marqués par le racisme et les LGBTIphobies. À voir, à revoir, à recommander.

On se retrouve donc à 20h au Point Éphémère, la projection sera sous-titrée et aura lieu dans la salle de concert.

Event FB : https://www.facebook.com/events/673863362816301/

3. Le livre

Comme on a le don d’ubiquité, quasiment en même temps, on assiste au lancement du livre « Ce que le sida m’a fait », à la Maison Rouge.

Dans cet ouvrage, Elisabeth Lebovici analyse un moment charnière des liens entre art et activisme. Engagée aux côtés des acteurs français et américains de la lutte contre le sida, observatrice privilégiée, en tant qu’historienne de l’art et journaliste, des débats et enjeux des années 1980 et 1990, l’auteure revisite cette époque avec sa mémoire de témoin, en survivante affectée. Monographies, entretiens et essais thématiques, souvent rédigés à la première personne, sont illustrés par de nombreuses archives et ephemera qui mettent en évidence une créativité artistique née de l’urgence de vivre et du combat pour la reconnaissance de tous-tes.

A l’occasion de la sortie du 7ème volume de la collection « Lectures maison rouge » : « Ce que le sida m’a fait, art et activisme à la fin du XXe siècle« , par Elisabeth Lebovici, l’auteure et la directrice de collection, Patricia Falguières, interviennent à la maison rouge, le 17 mai à 19h.

Event Facebook : https://www.facebook.com/events/341888832880859/ 

BONUS : quelques jours plus tard…

Le 20 mai, les associations LGBT qui militent tous les jours contre les LGBT-phobies  se mobilisent, Place de Le République à Paris.

IDABLHOT c’est la volonté affirmée que pour combattre une discrimination il faut déjà la nommer… Invisibliser les préjugés et discriminations leur permet de s’enraciner et se banaliser. Cette année, le rassemblement est d’autant plus important et emprunt de sens au vu de l’horreur que les communautés LGBT de Tchétchénie sont en train de vivre.

Event Facebook : https://www.facebook.com/events/1397807086947426

 

Laisser un commentaire