Homophobie dans TPMP : des activistes LGBTI ripostent

Un jeudi soir à une heure de grande écoute, l’un des programmes les plus regardés du PAF : devant des millions de spectateur.ice.s, Cyril Hanouna, à grand renfort de mimiques et d’intonations nasillardes qu’il imagine être caractéristiques des gays, piège des hommes (pas forcément out) à l’aide d’une fausse annonce postée en ligne. Une méthode connue des harceleur.euse.s, des casseurs de pédés et autres détraqué.e.s LGBTIphobes qui s’en servent, partout dans le monde, pour enfermer, torturer voire même tuer les gays, et qui fait cruellement écho au massacre se déroulant actuellement en Tchétchénie.

La scène dégoûte, elle enrage même, mais elle ne surprend pas, les humiliations gayphobes étant un des ressorts “comiques” récurrents de l’émission. Plus généralement, il semble que la bêtise la plus crasse et l’injure aux minorités soient une des marques de fabrique de Touche Pas à Mon Poste et, quand ce ne sont pas les personnes LGBTI qui sont visées, Hanouna et sa bande se complaisent dans un racisme et un sexisme tout aussi violents, à base de blackface et d’agressions sexuelles banalisées.

Irrité.e.s (le mot est faible) par cette nouvelle avalanche de merde, des activistes transpédégouines ont décidé de mener une action devant le CSA pour, enfin, forcer l’institution à réagir. Merci au.à la photographe anonyme.

`

Laisser un commentaire