La Loge par Lucas

Tandis que le Summer Of Loge “Femmes à Barbes et Testosterones” bat son plein.. de poils, nous avons voulu en savoir plus sur ce lieu, ses aspirations et les personnes qui le font vivre. Rencontre avec Lucas, directeur du théâtre. A lire en musique, press play >>

 

Peux-tu me résumer l’histoire de la loge ?

 

A l’origine La Loge vient du nom que portait la première salle qu’à créé Alice Vivier dans le 9ème (c’était une loge d’immeuble). On a commencé à travailler ensemble, Alice et moi, à partir de 2008. L’idée était de refaire la même chose mais avec plus de places. Nous avons trouvé cet espace rue de Charonne (dans le 11ème) et on a gardé le même nom… La Loge, telle qu’elle est aujourd’hui, rue de Charonne, existe depuis septembre 2009. La programmation est pluridisciplinaire, il y a du théâtre, des concerts, de la danse, des projections et des événements du type marché de créateurs, conférences, projections etc. On se veut un lieu dédié à la jeune création avec pour but d’être un développeur, un révélateur et un tremplin de jeunes talents. L’équipe se compose de 7 personnes.

 

Et cet immeuble ?

 

L’immeuble, c’est un pur (heureux) hasard car nous avons trouvé le lieu… par une annonce sur internet !

Le-Bon-Coin-650x572
Toi aussi, trouve une loge !

 

 

 

Quelles ont été tes rencontres artistiques favorites la saison passée ?

 

Plus que des rencontres, c’est la concrétisation et l’aboutissement heureux de collaborations avec des artistes dont on soutient le travail depuis le début de La Loge. Parmi eux, en théâtre, on peut citer Laurent Bazin de la Cie Mesden qui vient de remporter le prix du Jury du Festival Impatience.

laurent-bazin-cie-mesden

 

 

Plus précisément au Summer Of Loge N°4, la Cie Le Club de la Vie inimitable qui a joué récemment au Théâtre de l’Aquarium et Au théâtre de Vanves mais aussi le collectif Hubris, la Boîte à Outils, le Collectif RK/RELOU KREW, le Collectif des Yeux, la Cie des Divins Animaux… Et bien entendu, en musique, des labels tels que Cracki Records et Entreprise qui participent à l’édition 2013 du Festival.

 

Summer Of Loge : une ode annuelle à woodstock ? Quel est l’essence de ce festival ? Pourquoi ce thème ? (lien avec l’actualité?)

 

Oui c’est un peu ça en tout cas, c’est la volonté de renouer avec une certaine insouciance ou un état d’esprit qui nous semble faire défaut actuellement surtout dans un milieu, le spectacle vivant, qui est un peu perçu comme intello, fermé…

 

En gros, de parler de choses sérieuses avec légèreté.

 

L’essence du festival découle de cet état d’esprit. Sa particularité, c’est qu’on réinvite des compagnies, qui ont fait l’année de La Loge, à créer une forme avec un thème donné. C’est une sorte de commande. Pour le thème, chaque année et de manière générale à La Loge, on a jamais voulu affirmer ou mettre en avant des opinions hyper marquées. Je pars du principe que le simple fait de donner la possibilité à des gens d’une même génération (en l’occurrence des gens plutôt jeunes) de faire des choses et de pouvoir les montrer, c’est déjà un positionnement en soi. Après, j’avoue que cette année, avec l’actualité autour du mariage (pour tous), et tout ce que cela a créé de débats, de clivages et de dérapages, c’est un peu notre réponse ou en tout cas notre façon de s’en emparer.

 

 

 

Qu’est ce que vous aimez, sous la jupe ?

S’il n’y a pas de culottes, de slips ou de caleçons (ça dépend des envies, des goûts et des jours).

 

 

Summer of Loge actuellement et jusque samedi soir.

77 rue de Charonne
Paris 11e

info@lalogeparis.fr
Tel. 01 40 09 70 40

M° Charonne / Bastille / Ledru-Rollin

Laisser un commentaire