Le Best of Discoquette par… la Discoquette

Temps de lecture : 7 minutes

Quatre ans ! Ça fait déjà quatre ans que la Discoquette paillette les dancefloors parisiens. Pour célébrer ça dignement, le collectif invite Hard Ton et Wawashi Deejay le 25 septembre au Petit Bain. Et pour Friction, la team Discoquette évoque ses meilleurs souvenirs de ces quatre années de fêtes. 

Quel est la ou le guest que vous êtes particulièrement fièr·e·s d’avoir accueilli·e ?

Ixpé : En vrai ? Tou·te·s ! Mais je me souviens particulièrement de DJ Paulette à la Pride United 2019, c’était un kiff perso, une artiste qui m’a marquée quand j’étais jeune, une vraie activiste de la fête et de ses valeurs. C’était un beau moment !

Leïla : DJ Paulette, la crème de la crème de la house mancunienne À la Folie pour la Pride. Diis Paradis pour une des premières soirées… et la flamboyante Rouge Mary bien sûr qui est venue pour un DJ set vocal un peu après nos un an.

Victoria : Sans hésiter, Rouge Mary ! C’est lors de sa première venue à l’Officine que je suis tombé fou amoureux de cette artiste si bienveillante et talentueuse. On a remis le couvert plusieurs fois pour notre plus grand bonheur !

L’outfit le plus mémorable que vous avez vu sur le dancefloor ?

Leïla : Mel et son visage recouvert de morceaux de miroir à la toute première Discoquette. 

Raph : Emily Tante (out of drag) qui s’était recouvert la moitié du visage de paillettes pour la première Discoquette à Petit Bain.

Victoria : C’était à la Pride À La Folie. Clémence Tru était littéralement habillée en mur pour notre performance. Un hommage à Stonewall que je n’oublierai jamais.

Le meilleur morceau parmi ceux que vous avez entendus pour la première fois à une Discoquette ?

Victoria : Le morceau de Coming Out Crew – Free Gay & Happy (Deep Throat Vocal) joué par Ixpé qui me rend toujours plus fier d’être PD !

Ixpé : Un titre que Victoria jouait souvent au début et qui met toujours le sourire aux lèvres : Nazia Hassan – Aap Jaisa Koi (remix). J’ai lutté pour retrouver le nom donc allez l’écouter !

Le set dont vous êtes la/le plus fier·e ? (et pourquoi)

Leïla : I’m not a DJ. 

Ixpé : I am a DJ but never satisfied (à part d’avoir emmerdé le technicien du Dada qui nous a demandé de jouer « moins cheesy » et du coup j’ai fini par un morceau bien bien cheesy : DB Boulevard – Point of View et ça a mis le smile à tout le monde (même au technicien).

Victoria : I am a DJ (and not a DJette) et le set dont je suis le plus fier est celui que j’avais joué à la Station où nous étions invité·e·s avec Gang Bambi et Polyester (entre autres). J’étais terriblement stressé par ce mix 100% Eurodance car je n’avais jamais joué ce style de musique auparavant. J’ai — au final — fait trembler le dancefloor et tous les teuffeurs ont adoré se déhancher sur du 145 bpm.

La perf que vous avez préféré faire ? (et pourquoi)

Gloria Gaypierre : Notre show sur la météo avec Clémence qui était absolument déjanté et le premier d’une longue série toute aussi drôle, tant dans la préparation que dans la performance sur cette (micro)scène [à l’Officine].

Leïla : Alors i’m not a drag mais une des perfs que j’ai préféré, c’est la fois où Minima, Victoria et Gloria se sont mariées sur scène ! J’ai pas vraiment répondu à la question, mais je pense que le souvenir de ces noces de drag mérite d’être ravivé.

Victoria : Pour moi, il s’agit du premier show au Petit Bain, il y a deux ans. C’était notre toute première fois sur cette belle scène. La première fois avec une vraie scène. Quel bonheur ! Avec mes copines drags on y a mis le feu sur les planches avec un show 100% disco. Can’t wait de retrouver cette super scène avec mes sœurs de la première heure Gloria GayPierre et Clémence Tru. Vous n’êtes vraiment pas prêt·e·s ! 

Le truc le plus relou que vous avez dû gérer en tant qu’orga ?

Ixpé : Je rêve de soirée sans guestlist qui change toutes les cinq minutes (juste avant la soirée évidemment). 

Victoria : Les drags qui arrivent en retard ! Mais on les aime quand même ❤️

Votre photo de Discoquette préférée ? 

Leïla : Moi j’aime beaucoup celle ci ! Le collectif embarqué au Petit Bain pour la première fois, le public embarqué dans le drag show, et la personne au premier rang embarquée dans sa fiole de Poppy. 

Ixpé : Notre fête de la Pride au Folies Pigalle. Il se passe beaucoup de choses sur cette photo : Tony2Soirée en bombe aux platines, Ju.lee.o qui se préparait à enchaîner, Clémence en extase, moi qui vérifie si tout le monde s’amuse bien, et le public qui kiffe 🙂

Victoria : Celle-ci résume pour moi totalement la Discoquette : une soirée ouverte où tu danses librement sous une explosion de paillettes (biodégradables) !

Votre meilleure Discoquette (jusqu’à la prochaine) ? 

Ixpé : Y a eu tellement de beaux moments aux Discoquette… Mais je crois que les deux meilleures à ce jour pour moi sont la toute première, avec un sentiment d’avoir lancé quelque chose de fort avec une belle bande d’ami·e·s, et la dernière, l’an dernier à Petit Bain. J’étais très fier du line up DJs et drags, il y avait une super énergie dans l’équipe et dans le public.

Leïla : Pareil, j’en garde de vraiment bons souvenirs, des découvertes musicales et des amitiés qui comptent. Récemment j’ai beaucoup beaucoup aimé le closing qu’on a fait pour le collectif Newtrack : une performance de Victoria et Emily Tante et un b2b familial en plein air (Ixpé et OkPal), c’était vraiment chaleureux. J’ai aussi des images fortes d’une GangCoquette À La Folie en plein hiver (avec le collectif Gang Bambi). Le line up : Supermen Lovers, Loki Starfish, Bosco Noire, Jean Rémi et Nannä Volta ainsi que des tattoo guests (Martin Sauvage et Solène la Guêpe).

Raph : S’il faut en choisir une, ce serait évidemment la toute première Discoquette (la dixième) à laquelle j’ai participé. J’y ai découvert un lieu de fête formidable, un public bienveillant, des drags toutes plus belles les unes que les autres et surtout une équipe incroyable. Les DJs invité·e·s sont toujours géniaux·les, on a jamais envie que la fête s’arrête. Je m’y suis tout de suite senti bien.

Victoria : Pas facile de répondre, elles ont toutes été belles ! Deux meilleurs souvenirs : la première à l’Officine évidemment car on prenait nos marques, tous nos ami·e·s étaient là, on foulait pour la première fois le mini podium sur lequel on performait… C’est dans ce club que la magie a opéré. C’est un peu notre nid où nous avons expérimenté de belles choses. Et ensuite notre belle soirée d’Halloween avec Gang-Bambi pendant laquelle nous avions recréé une maison hantée drag à l’étage de À La Folie. C’était la première fois que nous proposions un show immersif et théâtral. Et quel succès, il y avait une file énorme pour venir nous défier dans les dédales sombres de notre demeure éphémère. Hâte de pouvoir recommencer…

La Discoquette fête ses 4 ans avec le 25 septembre au Petit Bain

Évènement Facebook

Prévente 9 €, 12 € sur place. 15 places sont à 6 € à destination des étudiant·e·s et bénéficiaires de minimas sociaux

Tagged: