L’interview “L Word” de Whitney Weiss

Temps de lecture : 3 minutes

Telle Alice interrogeant Megan Rapinoe dans The L Word , Friction a posé quelques questions lesbiennes à Whitney Weiss à l’occasion de la prochaine Discoquette au Petit Bain. 

Discoquette soirée pd invite whitney Weiss à Paris
Whitney Weiss sera à la Discoquette le 29 février au Petit Bain !

Raconte nous ton coming out.

Non merci !

Si tu pouvais dire quelque chose à la bébé DJ que tu étais…

Dors un peu plus, bb !

Quelle est la chose la plus queer qui te sois arrivé dans un DJ booth?

J’ai été DJ pendant 15 et j’ai été la témoin de beaucoup de scènes de sexe queer pratiqués par toute sorte de personnes depuis (ou dans) le DJ booth. Ce qui est heureusement tout à fait normal quand on joue dans certain endroits comme Berlin où New York. C’est un des éléments positif de notre culture ! Un dimanche de Pâques, au regretté Icky au Ficken3000 à Berlin, est resté particulièrement mémorable.

Avant qu’ils retirent le verre polis du DJ booth au Gong à Buenos Aires, on avait littéralement l’impression de nager dans un aquarium hédonisme quand on était à l’intérieur et c’était très fun. Beaucoup de choses incroyables ce sont également déroulées durant ma résidence au Kim Novak à Buenos Aires mais je garde toutes ces histoires pour écrire mes mémoires durant mes vieux jours !

Est-ce que tu crush sur quelqu’un dans la team Discoquette de samedi ?

Je suis actuellement mariée et monogame ! Mais Veronica Von Lear est magnifique, très tendance et possède un merveilleux talent créatif ! Définitivement quelqu’un à suivre.

C’est quoi la ville la plus gay où tu aies mixé ?

Dans le sens de traditionnellement (mainstream) gay ? Aucune idée ! Le plus queer serait New York et Londres qui restent depuis toujours les plus pertinentes à ce niveau. Ces deux villes ont beaucoup à offrir en la matière en ce moment. J’ai aussi beaucoup de bons souvenir dans différents club et soirées. Je me suis toujours sentie très bien accueillie par la scène milanaise, que je connais maintenant bien grâce à Protopapa qui m’y invite régulièrement.

Évidemment Berlin, en particulier Buttons. Leur jardin est l’endroit que je préfère pour jouer et leurs fêtes sont toujours accueillantes, très drôles et impeccablement organisées. Il paraît que le Whole Festival transforme temporairement la ville de Ferropolis en utopie gay mais je n’ai malheureusement pas eu la chance d’y jouer, seulement au Melt.

Smolna à Varsovie était également génial — il y a d’ailleurs cette idée reçue que seules les grandes villes ont de bons festivals et les plus petites villes sont souvent peu considérées… à tort !

Le milieu underground de Buenos Aires, duquel je suis issue, était très queer. On y trouve les lieux les plus grands de la ville, comme Niceto. Honnêtement il serait plus simple pour moi de vous faire la liste des club hétéro dans lesquels j’ai joué !

Retrouvez Whitney Weiss sur Instagram et Soundcloud.

Discoquette saute dans Petit Bain : Alan Dixon & Whitney Weiss

29 février 2020 au Petit Bain à partir de 23h55
Prévente 9 € (ici) • Sur place 12 €
Event Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.