Masculinités Noires : The Funambulist et João Gabriell

Mardi dernier, le 17 octobre, dans le cadre d’un mini-cycle de réflexions baptisé « Masculinités Noires », la Librairie Les Mots à la Bouche recevait Léonora Miano pour un entretien autour de son livre Marianne et le garçon noir. Une rencontre à la fois drôle et puissante mais aussi particulièrement inspirante, qui met le doigt avec justesse sur les hypocrisies de la république universaliste tout en remettant en perspective certains automatismes militants.

Ce dimanche 22 octobre, au lendemain de l’Existrans, la librairie fêtera le lancement du nouveau numéro de la revue The Funambulist. Le numéro de Septembre-Octobre 2017, intitulé “Queers, Feminists & Interiors” est « le treizième numéro d’une série ayant examiné et pris parti dans des sujets aussi diverses que les politiques des villes militarisées, des banlieues, des vêtements, des prisons, des architectures racistes et/ou coloniales, des objets, de la police, des îles, et plus encore« , nous disent Les Mots à la Bouche.

L’occasion pour notre ami Tarek Lakhrissi d’accueillir, en plus de Léopold Lambert, architecte et rédacteur en chef de Funambulist, le bloggeur et activiste trans guadeloupéen João Gabriell, co-fondateur du groupe de réflexions QTR (Queer & Trans Révolutionnaire) que nous suivons avec attention chez Friction. Ensemble, ils échangeront autour de l’article « Congratulations you’re hired ! Navigating the capitalist workplace and its violence as a trans person » (« Félicitations, vous êtes engagé ! Être trans et naviguer la violence du monde du travail capitaliste »).

Une rencontre qui s’annonce passionnante, et qu’on espère aussi riche que celle de mardi. 

Laisser un commentaire