QUEERSTIONNAIRE #6 – Neely Good

Temps de lecture : 4 minutes

Inspiré à la fois de Proust et Pivot, la rédac de Friction Magazine a décidé de proposer son queerstionnaire à des personnalités qu’elle admire. Une façon ludique – on l’espère – de faire connaissance. Aujourd’hui, c’est au tour de Neely Good. Neely est une drag queen plutôt diurne mais vous l’avez peut-être vue dans l’hilarant debrief de RuPaul’s Drag Race de sa copine Calypso Overkill. Et vous la reverrez à la Marche des Fiertés le 30 juin !

Neely Good à la Marche des Fiertés de Paris

1. Ton principal trait de caractère ?

À l’intérieur, je passe beaucoup de temps dans ma tête. J’ai toujours besoin de beaucoup réfléchir toutes les situations possibles, que ce soit sur ma thèse, les moindres détails d’un look en drag, mes relations avec les gens, un plat que je vais cuisiner, etc. À l’extérieur, je passe beaucoup de temps à me moquer des gens.

2. Ton principal défaut ?

Il y en a deux qui apparaissent généralement en même temps : intransigeant·e et colérique.

3. Ton occupation préférée ?

J’ai envie de répondre créer des looks en drag, tout le processus de création. Mais en vrai : regarder des séries avec mon chat.

Hermione, Neely Good, drag queen, chat, Friction Magazine queer lgbt

4. Ce que tu voudrais être ?

Plus patient·e.

5. Le métier que tu n’aurais pas aimé faire ?

Un métier où il ne faut pas réfléchir. Ou alors un où il faut être en constant contact avec les gens (j’aime pas trop les gens quand je suis pas en drag…). Donc flic par exemple, pour continuer sur la série des queerstionnaires.

6. Ta drogue favorite ?

Les vidéos YouTube de gens qui fabriquent des choses (en bois notamment). C’est souvent beaucoup de gestes répétitifs et ça calme mon cerveau.

wood bois
🤔

7. Ton rêve de bonheur ?

Un après-midi de printemps, quand il fait beau mais encore froid et qu’une veste en toile suffit au soleil. De la bière fraîche (de l’IPA si possible) qui ne donne jamais mal à la tête et plein d’ami·e·s queers avec qui la boire.

8. Quel serait ton plus grand malheur ?

Perdre mes ami·e·s.

9. Ton mot préféré ?

Serendipité.

10. Le mot que tu détestes ?

N’importe quel mot qui qualifie des minorités dans des bouches qui n’appartiennent pas à ces minorités. Un blanc qui utilise le n-word, un hétéro qui dit « pédé » ou « gouine », etc. Je cringe à chaque fois.

11. Le son, le bruit que tu aimes ?

La pluie quand elle résonne un peu, dans une tente ou une voiture à l’arrêt par exemple. Ou le rire de Trixie Mattel.

12. Le son, le bruit que tu détestes ?

Les gens qui se raclent la gorge pour aller chercher un vieux mollard. Juste avale le, comme nous tou·te·s.

13. Ton juron, gros mot ou blasphème favori ?

Un simple « putain » qui ponctue quasi toutes mes phrases. (Je sais que c’est problématique mais je suis pas putophobe promis, j’arrive juste pas à m’en débarrasser).

Steven Universe Neely Good drag queen pearl queer Friction magazine

14. Ton héros/héroïne favori/te dans la fiction ?

Déjà y’a pas un seul homme. Captain Marvel, Hermione Granger, toutes les Crystal Gems mais surtout Pearl (de la série Steven Universe, regardez c’est plein de lesbiennes non binaires).

15. Tes héros/héroïnes dans la vie réelle ?

Marie Curie, Christiane Taubira, Trixie Mattel et en ce moment Miz Cracker aussi.

Trixie Mattel Neely Good Friction magazine Oh Honey

16. Une personne pour illustrer un nouveau billet de banque ?

Trixie Mattel.

17. Un·e créateur·trice que tu admires particulièrement ?

Alexander McQueen, qui d’autre franchement ?

18. Personnages historiques que tu méprises le plus ?

Eureka O’Hara et Emmanuel Macron. (Hitler aussi, je suis pas fan.)

Neely Good, drag queen, questionnaire, queerstionnaire, shock, queer, Friction magazine

19. Les fautes qui t’inspirent le plus d’indulgence ?

Indul-quoi ? Je peux citer celles qui m’inspirent le moins d’indulgence si vous voulez : le fanatisme religieux et le créationnisme, le highlight pas blendé au-dessus des sourcils en drag…

20. Ta devise ?

RuPaul me saoule en ce moment mais je lui ai empruntée : « We’re all born naked and the rest is drag. » En gros, on fait tou·te·s semblant.

 

Retrouvez Neely sur son Instagram et out of drag (mais pas que) sur Twitter.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.