“Qui possède le langage obtiendra le pouvoir”

Ce texte a été écrit par Maxime lors de l’atelier d’écriture du 26 juillet au Hasard Ludique. Chaque participant.e a élaboré son texte à partir d’une phrase ou d’un groupe de mot extrait de “Mes bien chères soeurs” de Chloé Delaume. Avec leur accord, nous reproduisons ici les textes rédigés ce jour-là.

Atelier d’écriture au Hasard Ludique. Photo : Benjamin

“Et alors ?” … Voilà ce que j’aimerais pouvoir répondre. Voilà ce que j’aurais dû répondre. Mais les mots ne sortent pas, jamais. Toujours ce même état minéral,pétrifié, électrique, paralysé.

J’entends leurs mots me pénétrer comme des flèches, comme le coup de couteau pour la proie touchée et suppliante. Ils savent. Ils ont conscience de leur pouvoir. Carrure, membre, stature, zones d’ombre. Rien n’est à ma faveur. Je suis dans le silence de l’inaction.

Peur. Colère.

Rage.

Peur.

Peur d’eux, peur de la confrontation, peur que cela aille plus loin. Trop loin.

Colère, contre eux, contre moi, contre le monde qui évolue mais pas assez vite.

Rage, qui me fait perdre le contrôle, me fait perdre moi-même, me fait prendre les armes dans ma tête, trop tard, trop loin, trop fort.

Peur, finalement de moi, d’un jour craquer, encore trop tard, trop fort, trop loin.

Dans ma tête, mille images, mille émotions. Dans la leur, un rire gras, une victoire.

Qui possède le langage obtiendra le pouvoir. Ils l’ont. Mais je respire, me calme et souris.

Je n’ai pas encore le pouvoir mais un jour je l’aurai. Un jour, je répondrai. Je n’y suis pas encore. “Et alors?”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.