Charlotte de Bruges, elle lâche rien, elle rit beaucoup

Charlotte de Bruges, militante 2.0, comique du clavier et bonne vivante exilée. Mondialement connue depuis le Vine d’Adèle, nous l’avions repérée pendant le (trop long) débat sur le mariage pour tous. Nous lui devons entre autres : « Nous aussi on a perdu du temps », « le Cahier de vacances pour tous » et une flopée de commentaires cinglants sur les posts et sites des “antis” (mariage pour tous). Bref, elle ne lâche rien, et nous raconte, rencontre avec Charlotte de Bruges aka Emilie Martineau, une presque anonyme pas comme les autres.

 

 

Parle-nous un peu de ton histoire avec Civitas
Il y a un an, j’ai mis en ligne mon blog et le personnage de Charlotte de Bruges. Pour ce personnage, j’ai joué à la meuf naïve, pas du tout cathophobe qui analyse la situation et le débat sur le mariage pour tous du point de vue de ces croyances.

 

Extraits : Mes amis me disent que je suis une “catho-lol”. Moi je dis juste que c’est pas parce que j’ai fait les Scouts Unitaires de France, des tas de pélés à Lourdes, deux stages d’été à Paray-le-Monial et un chantier huma au Tchad que je ne peux pas être rigolotte) […] Bref, je suis un peu fofolle mais très croyante et je me pose des tas de questions avec l’actualité, les homosexuels, tout ça… Du coup j’ai prévu d’aller manifester le 18 novembre contre toutes ces sottises de mariage et d’adoption pour tous, mais je n’ai pas encore décidé de où je vais partir. […] j’ai réservé ma place dans les cars au départ de plusieurs endroits, cars que l’association Civitas a eu la gentillesse de mettre à la dispo des manifestants.

 

C’était au tout début du « débat », avant les premières manifs. Celle de Civitas était prévue le 18 novembre 2012 à Paris. J’avais surveillé tout ça et Frigide Barjot aussi sur internet et je cherchais une connerie à faire. J’ai donc créée Charlotte et écrit des mails à Civitas que vous pouvez tous retrouver dans les premiers posts de mon blog. Je posais des questions naïves, demandais si il restait de la place dans les bus pour la manif (contre le mariage).

A chaque fois, j’abordais un thème différent, toujours à fond dans les clichés, par exemple, j’ai fait exprès de stigmatiser la population catholique en parlant de prêtres pédophiles et de flutes traversières. J’ai joué au même jeu qu’eux. J’ai aussi fait un courrier contenant des préjugés sur le sida. Je pensais que ce que je disais était tellement énorme ! Certains ont flairé le fake et on répondu sur le même ton genre… »la maréchaussée va vous protéger » et d’autres ont répondu très sérieusement, j’ai publié leurs réponses sur mon blog.

 

Extrait (échanges avec une « artiste » qui a crée des bijoux Manif pour tous. Charlotte lui a fait croire qu’elle était à l’origine de chaises customisées pour le même mouvement.).

 

 

De quoi es-tu la plus fière ?

Je suis fière quand mes conneries font rire les gens, j’ai un LOL égo surdimensionné. Quand on me dit « c’est pas drôle » pour moi c’est une vraie grosse taule ! Le « cahier de vacances pour tous » a bien fait rire les gens.. plus profond il y a eu le « nous aussi on a perdu du temps » mais qui a eu moins de succès. sinon, je suis assez fière de mes premiers courriers à Civitas.

 

 

Pourquoi « comme des chocolats » (le nom du blog) ?
C’est un pseudo complètement débile. Le premier jour ou j’ai voulu envoyer un mail à Civitas, il me fallait une adresse gmail. Il se trouve que ce jour là, ma fiancé venait de passer un entretien chez Jeff de Bruges (la chaine qui vend des chocolats) et j’ai trouvé ça pas mal dans le genre fake. Nan parce que, c’est une marque pas du tout belge en fait, qui vend des chocolats français.. bref, c’est parti dans un délire à dire que j’étais la petite fille de Jeff de Bruges le créateur des chocolats. Du coup, ça faisait une signature super cruche pour les mails que j’envoyais, genre “Miséricordieusement, Charlotte de Bruges, comme les chocolats”. Certains des courriers de réponses commençaient donc par “Chère Charlotte du Bruges (comme les chocolats).” ça m’a fait beaucoup rire !

 

Le but était d’alléger le débat parce qu’avec le débat sur le mariage pour tous, l’ambiance était pas vraiment top.. J’ai été très flattée car j’ai reçu plusieurs messages d’encouragements, notamment avec “manif pour tasse et manif pour trousse”, j’ai eu vachement de retour qui disaient : « c’est cool ça nous fait rire et ça fait du bien à cette période ».

 

 

A quand le one woman show, les lesbiennes bien visibles ?
Je suis un petit peu associable, les gens qui m’ont croisée dans les manifestation s’en sont rendus compte. Je suis pas très douée en public, ça m’attire pas trop. C’est vrai par contre que j’ai rencontré Océane Rose Marie qui m’a demandée  “Toi aussi, tu as un spectacle ?” mais non. Mais avec ma cousine Camille on pense à d’autres trucs, des projets sont en cours, suspens.

 

Dirais-tu que tu es féministe ? Si oui, comme Causette ou comme Georges ? (http://georgemag.ch)
Féministe, c’est certain. Comme quoi lol et féminisme ne sont pas incompatibles, alors que lol et sexisme ça marche moins bien en revanche, n’en déplaise à Jean-Marie Bigard (exception faite d’Alain Escada qui restera toujours drôle malgré lui). J’étais assez Causette à ses débuts, mais notre relation s’est étiolée peu à peu et le divorce est largement consommé depuis depuis leur récent dossier sur la prostitution – « 55 raisons de résister à la tentation (pour vous, messieurs) ». Quant à George, je le découvre grâce à toi, merci !

 

Ta soirée / ton lieu lesbien favoris (à Paris / à Bruxelles) ?

A Paris, mon lieu lesbien préféré était (et reste) le 25m2 de ma cousine Camille, à égalité avec feue la terrasse de ma copine Laurie. D’autant que c’était gratuit. A Bruxelles, je commence à connaitre quelques salons, je n’ai pas encore fait de classement. Je te tiens au courant ?

 

FIN

 

Vous reprendrez bien une tranche du Vine d’Adèle ?

vine-adele

Encore plus de Charlotte de Bruges sur son tumblr (RIP), qui fût en compétition pour les golden blog award mais qui n’a pas gagné cette année. Tous homophobes !!!!

 

Laisser un commentaire