#CoolPodcasts : le top 5 des documentaires audio écoutés en octobre

Temps de lecture : 5 minutes

On inaugure une nouvelle rubrique mensuelle : le top 5 #CoolPodcasts écoutés  – et non produits – chaque mois. Voici nos recommandations de super documentaires sur des sujets variés à écouter en faisant la vaisselle, de la broderie ou une manucure.

  1. Retrouve ton porc – Anouk Perry

Un an après #MeToo, Anouk Perry tente de faire parler les agresseurs, en vain. Elle décide alors de confronter un des siens, avec qui elle a eu une relation de quelques mois, alors qu’elle a 18 ans et lui 26. De remarques sur son physique aux critiques permanentes sur les goûts de l’autrice jusqu’aux exigences concernant les rapports sexuels, le,podcast revient sur cette relation et sur les abus psychologiques qui s’y sont déroulés.

Le moins : l’envie dévorante de mettre des petites claques sèches à ce mec, qui se permet non seulement d’évoquer de très pratiques “trous de mémoire” et autres “blancs” [rires gênés dans la salle] mais aussi, à un moment, de carrément se mettre à pleurer, cherchant à ce que la podcasteuse le console du mal qu’il lui a infligé. Des petites claques sèches, je vous dis. Hors de question que les meufs se contentent d’une vague contrition (humide, qui plus est) sans réparation ni remise en question. Beau modèle de porc.

  1. Anti-vaccins : le doute inoculé – Interception

© France Inter
Pour les enfants nés à partir de début 2018, la nombre des vaccins obligatoires est passé de trois à onze. © Maxppp / Edouard Bride

A l’heure des débats houleux sur les réseaux sociaux et des déclarations gouvernementales tonitruantes, l’émission documentaire de France Inter revient sur la question des vaccins, de ceux qui les imposent, de ceux qui les refusent et des conséquences que cela entraîne. On y fait connaissance avec les grandes figures médicales qui militent contre les vaccins, on y apprend que la propagande “antivax” a pris, depuis des mois, le contrôles des internets ou encore que certains professionnels de santé n’hésitent pas à falsifier des documents, par conviction antivax personnelle. Flippant.

Le pire : ce couple anti-vaccin dont les mômes, souffrant de la coqueluche, ont failli faire perdre son enfant à une femme enceinte et qui “comprennent” son point de vue, sans pour autant se mettre à respecter la loi. Quand y a de la gêne… A écouter par ici.

  1. The Drague Show – Gouinement Lundi

 

Les meilleures lesbiennes de ton flux RSS abordent ce mois-ci la question de la drague dans les milieux LGBTI. Qui drague qui ? Dans quels espaces ? Est-ce que les sites de rencontre, ça marche pour nous ? Est-ce qu’on peut parler d’une forme de capital social de désirabilité pour celles des nôtres qui pécho le plus ? Qu’est ce que ça nous dit des dynamiques de drague dans des milieux censés être féministes ? Et surtout pourquoi les lesbiennes ne sourient jamais ? Autant de questions sérieuses abordées pourtant avec humour et une bonne dose d’autodérision.

Le plus : le coup de gueule de Juliette sur l’avis “favorable” du CCNE sur l’accès à la PMA pour les femmes seules et les couples lesbiens, le temps que Gouinette, l’invitée du jour, arrive sur le plateau. 

Un podcast à écouter par ici.

  1. Les pionniers du gai Marais – La fabrique de l’histoire

Quatrième et dernier volet de la passionnante série “Histoires des homosexualités”, ce podcast revient sur la naissance du gaytho, tel qu’on le connaît aujourd’hui avec ses saunas, ses glaces libanaises, ses galeries d’art, ses tarifs hors de prix, ses touristes et ses bar à bears (et même quelques lieux lesbiens, c’est dingue). Le documentaire revient longuement sur les conditions ayant permis l’ouverture du premier bar gay et sur les éléments qui ont rapidement conduit à la gentrification du quartier. Super intéressant.

Le plus et le moins  : l’évocation de la construction du quartier comme participant à la fin d’une longue invisibilité pour les mecs gays. Ca manque de filles mais bon, peut-être une autre fois ?

  1. Des hommes et des bagnoles – Les Couilles sur la Table

Pour ce 27ème épisode, Victoire Tuaillon reçoit le sociologue Yoann Demoli, pour une passionnante émission d’un peu moins d’une heure. L’invité, stats solides à l’appui, évoque des questions de genre aussi variées que : qui conduit ? Qui choisit la voiture ? Quel type de véhicule ? À quelle vitesse ? Avec quelle probabilité d’accident ? Sur quel type de trajet ? Qui conduit pour emmener les mômes au judo et qui conduit pour partir en vacances ? Qui perd son permis et pour quelles raisons ?

Le plus : la question des stéréotypes liés à  la supposée conduite dangereuse des femmes alors qu’en 2017, 83% des auteurs d’accidents mortels étaient des hommes. Un peu comme si ces préjugés avaient pour fonction de limiter les déplacements des femmes et de les contraindre à rester dans l’espace domestique. Clairement, mon podcast préféré du mois.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.