“Des milliers de lèvres s’entrouvrent”

Ce texte a été écrit par Noémie lors de l’atelier d’écriture du 26 juillet au Hasard Ludique. Chaque participant.e a élaboré son texte à partir d’une phrase ou d’un groupe de mot extrait de “Mes bien chères soeurs” de Chloé Delaume. Avec leur accord, nous reproduisons ici les textes rédigés ce jour-là.

Atelier d’écriture au Hasard Ludique. Photo : Benjamin

La foule est là, compacte, dense. Cela fait plusieurs heures qu’elle attend silencieusement.

Ils s’étaient passé le mot depuis quelques semaines déjà, puis de manière plus furieuse dans la matinée. Comme une envie pressante de se réunir à l’issue des derniers événements. La rumeur était dans toutes les bouches, le besoin collectif dans toutes les poitrines.

Quand soudain elle arriva. La scène était immense mais tous les yeux étaient sur elle, silhouette empreinte d’une lumière froide. Elle entama son discours et la foule s’anima. Elle savait l’attente, électrique. Elle savait qu’utiliser ce mot, c’était modifier l’avenir. Rupture.

Et à sa suite, des milliers de lèvres s’entrouvrirent pour répéter le mot à l’unisson.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.