Ecouter lire : découvrir “Les derniers jours du nouveau Paris”

Chaque soir, le photographe lyonnais Arsène Marquis a lu une dizaine de pages des Derniers Jours du nouveau Paris de China Miéville. Dans Paris occupé, les œuvres surréalistes ont pris vie et combattent les démons et leurs maîtres nazis aux côtés de la Résistance.

Arsène explique : ” C’est un tout petit bouquin, hyper référencé : presque chacune des description fait référence à une oeuvre, et tout est cité à la fin. Rien que ça c’est une mine d’or. J’en avais parlé à des ami•es et on s’était dit que ce serait chouette d’en faire des soirées lectures. Et comme ça ne risquait pas d’arriver avec le confinement, j’ai décidé de me lancer dans une adaptation audio ”

“C’est chouette parce que ça me fait me rendre compte que dans surréalisme il y avait beaucoup plus de femmes, et aussi des personnes trans, qui sont complètement effacées de l’histoire qu’on m’a apprise du mouvement. Idem pour les personnes racisées. D’ailleurs l’auteur cite ses sources – ce qui contribue à mon amour pour lui – et parmi elles il y a «Black, Brown & Beige : Surrealist Writings from Africa and the Diaspora », ainsi que « Surrealist Women ; An International Anthology », que maintenant j’ai très envie de lire. Mais je vais attendre la fin du confinement pour ça.”

À écouter sous la couette avant de s’endormir, ou pour occuper des après-midi trop oisives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.