L’Archipel, “un vrai shot d’adrénaline” pour célébrer l’été indien

Après s’être associé à nos copains copines de Polychrome pour la soirée Creepy Sisters au Trabendo en avril dernier, Manifesto XXI revient aux côtés du Collectif Mu pour organiser une nouvelle fête pleine de promesses à La Station-Gare des Mines vendredi 21 septembre : L’Archipel. Cette soirée qui mêle musique instrumentale et musiques électroniques s’annonce comme une oasis pluridisciplinaire pour célébrer la rentrée, ou l’été indien, au choix. Au programme : LIMOUSINE, Yatta et Beau Travail en live, puis SÔNGE, Mila Dietrich, Calling Marian, Vikken, Cassie Raptor et Vödkabanane (le nouveau prochain de The Unlikely Boy) en DJ set. On retrouvera aussi une expo éphémère avec Marie Rouge, Romy Alizée et Dwam Iponée. Cerise sur le gâteau, vous pourrez aussi vous offrir un flash tattoo par Anna Wanda Gogusey, l’une des co-fondatrices de RETARD Magazine. L’association Règles Élémentaires sera également présente pour collecter vos dons de tampons et serviettes pendant la soirée. En attendant la fête, les copines de Manifesto XXI nous parlent de la soirée.

Friction : Pour cette nouvelle soirée vous vous êtes associées au Collectif Mu. Comment s’est faite votre rencontre ? D’où est venue l’envie de travailler ensemble ?

Manifesto XXI : C’est en rencontrant Arnaud Idelon du collectif Mu cet été que cette nouvelle soirée a germé. Arnaud nous a proposé une carte blanche et nous avons songé à investir La Station, lieu qui touche la sensibilité de beaucoup de nos lecteurs.trices, avec une soirée qui mette le féminin en valeur. Elle se présente comme une exploration de la féminité sous toutes ses formes, en restant le plus fluide et inclusive possible.

On a tout de suite voulu proposer un événement très complet, pas seulement avec de la musique, mais avec des talents forts aussi en photographie, comme Marie Rouge, Dwam Ipomée et Romy Alizée.

On veut vraiment marquer cette rentrée en partageant notre vision de la fête et de la découverte artistique. Le nom, l’Archipel, c’est cette idée de l’exploration, d’une offre plurielle. On est heureux.ses de travailler avec le Collectif Mu, on partage beaucoup de valeurs communes.

© Marie Rouge

La prog musicale est partagée entre musique instrumentale et DJ Sets. Comment avez-vous travaillé avec le Collectif Mu ?

Le Collectif Mu va proposer une programmation qui est une invitation au voyage avec Limousine et Yatta. Ce sera de 20h à 00h. La nuit sera club, on défendra nos découvertes électroniques issues de la scène du djing féminin et queer : Mila Dietrich, Cassie Raptor, Calling Marian, Vikken, Vödkabanane et Sônge. Ce sont des ami.es mais surtout des personnes en qui on croit et qui donnent une dimension engagée au clubbing.

Il n’y a pas que de la musique puisqu’il y aura aussi un expo éphémère et un stand tattoo. C’était important de mêler plusieurs pratiques artistiques ?

Oui complètement ! Tou.te.s les artistes que nous avons rassemblé.es sur cette date forment un tout cohérent et partagent des idées communes, sur l’affirmation de soi, de ses désirs. Rassembler le travail de Romy, Marie et Dwam, ça dessine les contours de nouvelles formes de corps et de désirs. Elles ont chacune leur style bien à elle, et pourtant pour nous le lien entre leurs travaux nous semble évident. Enfin le tatouage c’est un art que l’on apprécie toutes et Anna Wanda Gogusey sera là pour sublimer la peau des clubbers. On organise aussi une collecte de produits hygiéniques au profit des plus démunies avec l’association Règles Élémentaires. C’était très important pour nous d’inclure une dimension solidaire dans cette fête de rentrée, de faire un geste concret pour autrui.

Il y a quelque chose d’un peu sulfureux dans votre façon de communiquer sur la soirée. Ça va être chaud ?

Evidemment ! On a envie de célébrer cette rentrée avec une première soirée flamboyante. La Méduse est un symbole fort, une référence à la mythologie grecque. Dans la légende elle pétrifie ses ennemis, nous avons voulu en faire à la fois une référence aux voyages antiques, et aussi un symbole de puissance.

Vous nous parlez un peu de la Station ? Nous, c’est un lieu qu’on adore…

C’est un lieu qui nous correspond beaucoup effectivement, libre, agréable, un endroit idéal pour célébrer la fin de l’été. C’est un terrain de jeu que l’on va s’approprier, et on va essayer de créer des petits ilôts d’ambiance différents.

Ce n’est pas la première teuf pour le crew Manifesto, pourquoi c’est important d’organiser des soirées?

Ça nous permet d’incarner notre univers, donner une fenêtre d’expression vraiment concrète aux artistes que l’on soutient. C’est aussi l’occasion pour rassembler tout le crew et la communauté de lecteurs.trices, faire que l’on se rencontre et que l’on échange justement. Ça nous permet de créer des souvenirs ensemble.

On écoute quoi en ce moment, du côté du crew Manifesto XXI?

On écoute “Roses” le dernier titre de Sônge bien sûr ! 😉

 Enfin… Pourquoi L’Archipel est une soirée immanquable?

Parce qu’en une soirée, on propose de découvrir un condensé fort d’idées et de visions. L’Archipel, ce sera à la fois une soirée à savourer, comme une longue discussion avec des artistes qui vous font vibrer, et ce sera aussi un vrai shot d’adrénaline.

Artwork : Nine Thoreau

L’Archipel | Manifesto XXI & Collectif MU

vendredi 21 septembre – 20h-06h

9 euros en prévente, 9e sur place avant 22h, 12 euros sur place après 22h
https://www.yesgolive.com/station/larchipel-manifesto-xxi-collectif-mu

La Station – Gare des Mines, 29 Avenue de la Porte d’Aubervilliers, 75018 Paris

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.