“Pas ailleurs, mais ici” : poèsie féministe

Nous vous avions déjà parlé de l’anthologie Je transporte des explosifs on les appelle des mots, Poésie & féminismes aux Etats-Unis.

Pendant la période du confinement, nous avons décidé de mettre en voix certains des poèmes de l’anthologie pour mettre un peu de poésie dans la morosité du quotidien.

Le premier poème est un poème d’Adrienne Rich, une poétesse, essayiste, professeure d’université et théoricienne féministe de la fin du XXe siècle. Le poème, intitulé “Pas ailleurs, mais ici” en français est traduit par Charlotte Blanchard.