[PRIDE 2019] Où seront les gouines ?

Non, non, on ne vous propose pas les meilleurs plans drague par 37° mais sait-on jamais… On s’est dit que c’était bien de récapituler ce que peuvent faire les gouines pour cette Pride qui s’annonce bouillante. D’ailleurs, le mot d’ordre nous est clairement adressé puisque cette année il s’agit de « Filiation, PMA : marre des lois a minima ! » (d’ailleurs : quelle loi pour la PMA ? On attend toujours…)

Pensez à vos brumisateurs, mettez-vous seins nus, mini-short recommandé. Vous êtes prêtes ?

Les Goudou.e.s sur Roues en tête de la Marche

C’est une grande première, les Goudou.e.s sur Roues ouvriront la Marche cette année.

Elles nous ont expliqué que « le cortège de Goudou.E.s sur Rou.e.s s’inspire des fameuses Dyke on Bykes de San Francisco,
le club de moto lesbien grossopositif et intersectionnel, pour ouvrir la marche des fiertés de Paris, le samedi 29 juin, en non mixité choisie, sans mec cis, à vélo, en roller, trotinette …
 »

Le jour de la Pride, elles débouleront en une bande joyeuse et foutraque, seins/torse nu (pour celleux qui veulent) afin de se réapproprier les rues et l’espace public qui les invisibilise en tant que lesbiennes et les exclue en tant que femmes, personnes trans et non-binaires, non valides ou racisées.

« Ce qui nous rassemble, c’est le fait d’être en tant que lesbiennes toujours invisibilisées, discriminées, reléguées :

  • A la pride de 2018, on comptait 2 chars lesbiens sur 62
  • L’augmentation des violences homophobes de 42% cette même année
  • La double, voire la triple discrimination : Homophobie X sexisme X transphobie
  • Et on attend encore la PMA … « 

L’événement sur Facebook : ici

Derrière le char gouine trans mais pas que…

L’année dernière, l’un des meilleurs cortèges était bien entendu celui qui suivait le char gouine-trans. Cette année encore, on pourra marcher derrière le char gouine et/ou trans, pour plus de visibilité pour les invisibles de la Pride, en savourant la folie de Morello et des copaines. Ce sera le char n°6, et on se dit que c’est plutôt cool de pas être tout à la fin, derrière Mastercard et le FLAG. D’ailleurs, on nous souffle dans l’oreillette que l’on cherche encore activement des personnes pour assurer la sécurité du char. Si vous voulez vous investir dans la cause, contactez la Mutinerie !

Les autres cortèges à suivre : celui d’Acceptess-T, celui d’Act Up ou encore celui du STRASS.

Et pour la fête ?

Après avoir écouté Bilal Hassani sur le podium de la Marche (parce qu’on est quand même des basic pédées), on aura le choix entre plusieurs teufs. D’abord, la soirée Post-Pride de la Mut’, parce qu’il n’y a pas de raison qu’on délaisse le seul lieu qui nous accueille toute l’année et parce qu’on adore écouter les DJ sets de Queen Ci et Dj·endër. La bière y sera fraîche et servie par bae Roxane et son acolyte Noam. On y sera !

Sinon, la célèbre Wet Pride edition, au Cabaret Sauvage, qui s’inscrit cette année dans le cadre de la semaine WE LUV GOUINE portée par le collectif Barbi(e)turix. Le line up est encore une fois bien lourd puisque on retrouvera PLANNINGTOROCK , Sara Zinger , Fishbach , SÔNGE , RAG , Nari Fshr, Sophie Morello et même Jenn Ayache (celle de Superbus, oui oui !)

Spotted : autre gouine à écouter, Mariøn assurera le warm up de la soirée Spectrum à la Station – Gare des Mines, notre deuxième QG.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.