[RÉTRO] Cinq années de Friction, cinq articles parmi les plus lus

Temps de lecture : 3 minutes

Friction Magazine a cinq ans ! Ça nous a laissé le temps d’écrire pas mal de bêtises… Redécouvrez donc nos articles qui ont eu le plus de succès par année.

On fera la fête avec vous le 8 avril mais en attendant, on s’est dit qu’on allait profiter de cet anniversaire pour se remémorer nos meilleurs articles… Cinq années, cinq articles à succès…

2017 : tout un cinéma autour d’Act Up

2017 est l’année de naissance de Friction. C’est aussi celle de la sortie de 120 battements par minute, le film de Robin Campillo qui, en retraçant les débuts d’Act Up Paris, a ébranlé le festival de Cannes.

Ça a donné à Matthieu l’envie d’aller interroger Didier Lestrade, écrivain, journaliste, fondateur d’Act Up-Paris pour parler du film, de transmission intergénérationnelle et d’activisme en 2017. Un interview à relire ici.

2018 : Kiddy Smile à l’Élysée

Kiddy Smile, « fils d’immigrés, noir et pédé », à l’Élysée à l’occasion de la fête de la musique : une image qui a fait râler les rageu·se·x… et posé certaines questions à Stéphane. Faut-il critiquer ces artistes pour leur participation à une récupération au profit d’Emmanuel Macron ? Pas forcément, loin de là… C’est à lire là.

2019 : dans l’agenda de Mitsungui Bordelle

Misungui Bordelle est overbookée : travailleuse du sexe, dominatrice professionnelle, performeuse, actrice porno, elle anime de nombreux ateliers sur la sexualité. Elle nous raconte tout ça dans une interview.

2020 : confinement et dépendances

Ouais, 2020, c’est le début du Covid. Enfermée chez elle, la team Friction a réfléchi à son rapport aux produits. Weed, alcool, cocaïne, anxiolitiques… Et on a décidé d’en parler parce qu’on s’est dit qu’on était probablement pas les seul·e·s. Nos témoignages sont ici.

2021 : non, on ne le lira pas

En mars 2021, Arthur Dreyfus a sorti Journal sexuel d’un garçon d’aujourd’hui. 2294 pages de sa vie sexuelle. Maxime a décidé de ne pas le lire. Lire les plans culs des autres, c’est pas forcément passionnant. Quand en plus c’est rempli de remarques racistes et/ou fétichisantes, on est en droit d’éviter.

Dans son explication à lire ici, Maxime nous dit pourquoi on est en droit de ne pas lire, de dire qu’on ne lit pas et aussi pourquoi il faut questionner comment on arrive à publier de telles choses.

FRICTION PRÉSIDENT·E

Notre anniv, c’est le vendredi 8 avril à partir de minuit au Klub
Entrée 10 €. Prévente ici.

Évènement Facebook : invite tes ami·e·s, merci !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.