The Black Madonna, Dr. Rubinstein, Jennifer Cardini : le festival queer WHOLE révèle sa prog 2019

WHOLE festival 2018 – Crédit photo : Matthieu Foucher

Si vous nous avez suivi un peu cet été (et celui d’avant), vous avez peut-être entendu parler du WHOLE United queer festival, un rassemblement lancé il y a plus de deux ans par la crème des collectifs queers de Berlin parmi lesquels Pornceptual, Buttons et Cocktail d’Amore.

Deux premières éditions épiques

La première année, Doc Celio et Renée Kotti étaient partis en exploration et nous avaient dressé un récit épique de leurs aventures en terre inconnue, et confié leurs souvenirs humides du lac : “Les corps se mélangent et défient toute esthétique normative. Des chaînes de massages, corps nus, s’organisent, proposant caresses et bien-être. C’est l’amour à la plage.” On vous laisse vous replonger dans leur reportage pour les récits de performances pour le moins… originales.

Cet été, Friction avait à nouveau envoyé une délégation, et c’est Gaëlle et moi-même qui, à l’antenne de Rinse France, vous racontions à la rentrée quelques souvenirs émus : “Certaines se baignaient à poil ou faisaient du canoë sous acide pendant que d’autres voguaient au bord de l’eau. Des copines se sont mariées à 4 au coucher du soleil. On a vu une très belle performance dédiée à la déesse Clitzilla de la part d’un collectif qui s’appelle VULVAE”. On avait aussi cru halluciner devant le set de Octo Octa, hanté par le fantôme de Silvia Rivera.

WHOLE festival 2018
WHOLE festival 2018 – Crédit photo : Gaëlle Matata

Vers un rassemblement queer pan-européen ?

Pour sa troisième édition, le festival s’installe une nouvelle fois au bord du lac de Ferropolis du 14 au 17 juin 2019 et a révélé il y a quelques jours un line-up particulièrement impressionnant, comptant notamment The Black Madonna, Dr. Rubinstein et Jennifer Cardini parmi ses headliners.

En plus des collectifs cités plus haut, on retrouvera une fois encore le crew féministe et sex-positif Lecken, qui compte désormais parmi nos favoris de la scène berlinoise, mais aussi un paquet de petits nouveaux : désireuse de rassembler des queers venus de toute l’Europe, l’équipe du WHOLE s’est en effet agrandie, et a invité cette année le collectif portugais Mina, emblématique de la scène de Lisbonne (et nos nouveaux chouchous depuis le nouvel an), les Berlinois militants de Room4Resistance, ainsi que des ambassadeurs d’Amsterdam, Bruxelles, Barcelone, Milan… et même Paris.

Mises en ligne la semaine dernière, les places early birds sont parties en moins de 24h. Et même s’il paraît que Friction aurait dans ses tiroirs quelques places à vous faire gagner, on conseille aux fidèles de Clitzilla et aux amateurs de camping à la Brokeback Mountain de ne pas trop trainer pour prendre les leurs.

Clitzilla au WHOLE festival 2018
Clitzilla au WHOLE – Crédit photo : Gaëlle Matata

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.