The Gay Agenda : le grand take over Friction

Samedi 09 février, dans The Gay Agenda, c’était le grand take over Friction Magazine puisque notre merveilleuse hôtesse DJ Monique nous avait filé les clefs du studio et quand DJ Monique n’est pas là, Friction fait n’importe quoi. On était stressées, on savait pas faire mais on a tenu l’antenne jusqu’à 18h. On a essayé de faire ça bien, grâce notamment à l’aide de Paul de Rinse à la technique pour nous aider.  

Dans le studio :  Matthieu, Gaëlle, Leslie et Clémence (notre nouvelle recrue !!!!) et notre super guest Rome.

Fake news full second degré par Gaëlle

Épidémie de fake news dans la goudousphère parisienne la semaine dernière à défaut d’une épidémie de gono, aka chaude pisse. Si vous êtes gouine et connectée cela n’a pas pu vous échapper, une vague de panique s’est abattue sur nos réseaux criant à la fermeture des chattes pour cause d’IST/MST. Ok, l’occasion de faire un rappel :

1/ personne n’utilise les digues dentaires (éléments de réponse ici) et c’est pas près de changer. Les gants j’ai envie de dire pareil même si c’est un peu “mieux”

2/ car : la sexualité des gouines n’a jamais été pensée dans ce monde patriarcal perav : du coup rien n’est adapté

3/ une MST c’est pas de chance, c’est chiant mais pris à temps c’est pas grave : c’est pas sale ou synonyme de mauvaise vie : non au slut shaming !

Nos conseils sexo-safe :

  • faites des tests de dépistage régulièrement si vous avez des partenaires multiples et ou volages/inconnues et surtout si vous êtes en couple monogame.
  • N’utilisez pas la même main pour vous toucher et la.le prendre, pareil pour les partouzes : une main, une chatte.
  • Une main lavée en vaut 2 (presque).
  • Pour ce qui est de l’utilisation de la bouche… les mots me manquent.

Evidemment, on prend ça un peu à la légère, mais le message est clair : allez vous faire dépister – on a publié un super papier sur Friction concernant les galères du dépistage mais y a des professionnel.les de la santé et des assos pour vous accompagner !

Sinon, on m’a appelée pour trouver des figurantes pour la prochaine saison de The L Word, j’ai accepté la mission, je vous tiens au courant mais j’ai déjà appris que Kristen est pressentie dans le rôle de l’amante cachée de Carmen, il serait question de tarte à la crème.

Les coups de <3 Friction

Sponsorisés cette semaine par XANAX – zéro LOL concernant la dépression – on est bien placé.es pour savoir que c’est une maladie.

Coup de cœur lecture de Leslie

Aujourd’hui j’aimerais recommander un livre qu’on a chroniqué sur Friction : ça s’appelle So Sad Today, c’est écrit par Melissa Broder et c’est paru aux Editions de l’Olivier. Vous pouvez retrouver notre chronique sur notre site, mais pour la faire courte, il s’agit de textes qui évoquent la dépression, ce n’est pas vraiment un roman, ce n’est pas non plus tout à fait un essai. Au départ, So Sad Today c’est un compte twitter (qu’on vous invite à suivre d’ailleurs). Là, il s’agit de textes, assez distincts les uns des autres, qui permettent de saisir le quotidien de l’autrice, cernée de toute part par les angoisses et la dépression. Plus on avance dans la lecture, plus on pénètre l’intimité de cette femme que l’on imagine jeune et paumée. Au fur et à mesure, on apprend qu’elle a travaillé dans une association promouvant le sexe tantrique, elle nous raconte des expériences loufoques, qui prêtent à sourire, mais qui ne cachent pas pour autant la fureur de remplir ce vide existentiel. Le personnage tente des choses, essaye des choses, s’efforce de remplir sa vie, de lui donner du sens. Relations avortées, polyamour, mariage, fantasmes : tout y passe. Les addictions aussi : l’alcool, les drogues.

C’est à la fois très drôle et terriblement triste parce qu’on voit comment cette maladie empoisonne le quotidien de la narratrice. Gros coup de coeur de ce début d’année.

Le film à voir pour Matthieu :

Je voulais vous parler d’un documentaire qui m’a pas mal marqué récemment, et que je vous conseille de voir si vous voulez tuer le peu de foi qu’il vous restait encore en l’humanité. C’est diffusé sur Netflix mais ça se trouve facilement sur internet, et ça s’appelle FYRE: The Greatest Party That Never Happened. Ce film retrace l’histoire de l’éphémère et désormais tristement célèbre Fyre Festival, ou quand l’idéologie start-up s’allie au star system américain et à la fame 2.0 pour donner le foirage du siècle.

A l’origine de tout ça, Billy McFarland, un jeune escroc (ou entrepreneur, c’est selon), notamment connu pour avoir lancé Magnises, une carte de crédit destinée à la jeunesse dorée aux « status-oriented millenials » donnant accès à des événements privés élitistes, qui s’est vite avérée être une arnaque. Mais le mec s’arrête pas là, c’est un génie de l’entrepreneuriat on vous dit, et il lance avec le rappeur Ja Rule une nouvelle appli : la plateforme Fyre, ou le uber du booking de célébrités. Pour faire la promo de leur nouveau business, la bande décide d’organiser un festival de luxe sur une île des Bahamas, créant un buzz monumental à grand renfort d’influenceur·euse·s Instagram et de mannequins ultra famous… mais sans avoir la moindre expérience en la matière (et le résultat, assez prévisible, vaut vraiment le coup d’œil).


Au final, on a du mal à avoir de la peine pour tou·te·s les tristes wannabes qui ont dépensé plusieurs (dizaines de) milliers de dollars en pensant faire la fête avec des célébrités… surtout quand on sait que des centaines d’ouvriers noirs bahaméens n’ont jamais été payés pour leur travail. Loin d’être anecdotique, le Fyre Festival semble agir comme une métaphore effondriste, un signe avant-coureur de la fin d’un système capitaliste arrivé à bout de souffle. Un film à voir, donc, si vous n’êtes pas encore convaincu·e·s que l’extinction de notre espèce (ou du moins une bonne partie) est, sans doute, la meilleure solution.

The Gay Agenda

Samedi on était dans notre QG la mut’ pour la soirée de soutien à Transgrrrls particulièrement importante vu la vague de haine sur les réseaux sociaux. On a essayé de partager un article de transgrrrls via messenger : on n’a pas pu, pourtant c’était intéressant, ça parlait des call out sur les réseaux sociaux. Du coup, on est bien vénère et on va soutenir.

Le 15 février, c’est les 4 ans de la Coucou. Il y a 6 mois, on nous avait annoncé la mort de la soirée, grosse résurrection pour leur anniversaire, gros line up avec notamment Paul Seul, Nana Benamer, Retina Set, Violeta West et les résidents Reno et Lester.  

Le 15 février, c’est aussi le retour de la Parkingstone pour une édition en soutien au BAAM, le bureau d’accueil et d’accompagnement des migrants. La soirée aura lieu au Trabendo, c’est 12€ en préventes et 14€ sur place, avec un stand de dons (vous pouvez regarder sur l’évent FB pour savoir ce que vous pouvez donner).

Notre prochain apéro Friction, ça se passera à la Karambole le 16 février prochain. Vous pourrez écouter nos DJ préféré·e·s Rome et Marion + la team Friction, de 22h30 à 01h30.

Juste après, le 16 février toujours, on vous invite à aller au Petit Bain, puisque les copines de Comme nous brûlons s’associe au crew roumain CORP le temps d’une soirée.

Le 16 toujours, c’est l’anniversaire du Turc Mécanique, la soirée s’appelle Anticlub, c’est la 4ème et ça se passera à la Station – Gare des Mines de 22h à 06h du matin.

Encore le 16, retour de la Discoquette pour une 8e édition, c’est à l’Officine 2.0 de 23h30 à 06h.

Le 17 février (parce qu’on n’a pas le time pour se reposer), on ira au Boudoir Von Lear, de 20h45 à minuit à La Mano dans le 9ème. C’est la 9ème édition et askip on te fait gagner des places dès lundi sur la page FB de Friction.

Le 22 février, on ira à la House of Moda à la Folie, le thème c’est Papillon de Lumière, on prépare déjà nos plus belles paillettes et nos ailes de créatures de la night.

Le même jour, il y a la Shemale Trouble à la Station – Gare des Mines, c’est 10€ sur place avant minuit, puis 13€ ensuite. On aime $afia Bahmed-Schwatrz au line up (mais y a pleine de trucs oufs aussi, on parle juste de nos chouchoutes) et on aime aussi l’atelier DJing à destination des personnes trans et NB, l’atelier sera suivi d’une mise en pratique puisque chaque DJ pourra mixer pendant 1 heure dans la salle du bas.Attention, les places sont limitées! Vous pouvez vous inscrire, sur la page facebook de la Shemale Trouble en envoyant si possible un lien soundcloud.

À noter aussi, le prochain Ball de Lasseindra le 23 février, c’est le Cleopatra Ball, ce sera au Carreau du Temple.

Enfin, jusqu’au 30 mars vous pouvez aller à Noisy Le Sec voir la première expo perso de Tarek Lakhrissi au centre d’art contemporain La Galerie. Ça s’appelle Caméléon Club, ça parle de la question de l’adaptation et imagine une utopie post-capitaliste en mêlant science-fiction et poésie.

Et pour s’ambiancer avant la soirée de ce soir, on avait invité Rome à prendre les platines jusqu’à la fin de l’émission pour un mix en exclu

Retrouvez Rome sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.